Feed on
Posts

Il y a des jours comme ça où rien ne se passe comme on le souhaiterait. Aujourd’hui, c’était comme ça pour moi. C’était une journée où je ne suis pas arrivée à faire ce que je souhaitais faire. J’ai été constamment interrompue dans mon travail, dans mes préparatifs (nous partons en vacances samedi matin), il y avait des travaux dans mon immeuble avec des bruits de perceuses et c’était jour de piscine pour Felicia. Vous vous souvenez que je fais partie des parents qui accompagnent la classe de Felicia à la piscine. Je suis rentrée à la maison lessivée, Micaela était de mauvaise humeur, Felicia ne voulait pas marcher et Lisa n’aimait pas le goûter que j’avais préparé pour elle. Nous sommes rentrées tant bien que mal à la maison. Et nous avions à peine passé la porte d’entrée que le téléphone sonnait. C’était ma vieille voisine.

— Est-ce que votre mari est rentré ?

— Euh, non, il est encore un peu tôt !

— Est-ce qu’il pourrait passer me voir ? Je crois que j’ai jeté mes lunettes de soleil dans la poubelle.

— Je vais lui dire. Je vous laisse...

— Oh, je suis embêtante, je sais !

J’avais bien envie de lui répondre que oui, qu’elle pourrait s’adresser à d’autres voisins que nous et que je pariais que ses lunettes n’étaient pas à la poubelle.

Mon mari est donc allé fouiller dans les poubelles en rentrant du travail, pendant une bonne demi-heure, alors que je me débattais avec nos trois filles. Bien sûr, il ne les a pas trouvées. Et en début de soirée, nous avons reçu un coup de téléphone de notre voisine.

— Mes lunettes étaient tombées à côté du téléphone.

J’en étais certaine qu’elles n’étaient pas dans la poubelle ! Au fait, pourquoi avait-elle besoin de lunettes de soleil, alors qu’elle ne sort pas de la journée ?

00:0000:00
Download(Loading)