Feed on
Posts

Aujourd’hui, j’ai téléphoné à mon père qui est toujours à Perros. Il m’a donné quelques nouvelles intéressantes. Tout d’abord, le Laplace est de retour, ancré exactement au même endroit que cet été. Vous vous souvenez, n’est-ce pas, de ce bateau hydrographique de la Marine Nationale qui a passé une partie de l’été en face de la plage de Trestraou. Justement, il était question de lui dans le dernier bulletin de Perros. C’est ainsi que mon père a pu m’apprendre que le Laplace avait pour mission de relever les fonds de la côte et que sa mission durerait jusqu’en 2009. Il va donc venir et repartir pendant un an. D’après l’article du journal, les derniers relevés dataient de 1830!
Mon père m’a aussi raconté deux histoires étonnantes. La première concerne Marie-Claire, la fermière. Au marché de Plougrescan elle a croisé un type en se disant qu’il avait une tête d’assassin. Eh bien, le jour même il a tué deux personnes et s’est endormi dans la maison de ses victimes. C’est ainsi que les gendarmes l’ont retrouvé, endormi.
La deuxième histoire est tout aussi triste. Mon père était sur le port de Perros. Il entend le bruit d’un avion dans le ciel et, par habitude, parce que c’est un vrai fana d’aviation, il cherche des yeux l’avion. C’est un Vari-eze, il le reconnaît tout de suite parce qu’il a une forme particulière. Le soir même, dans ses blogs d’avions, il lit qu’un avion du même type s’est écrasé à quelques kilomètres de Perros. C’est sans aucun doute l’avion vers lequel mon père avait levé les yeux.
Une autre nouvelle plus réjouissante, mon père va se préparer une tarte aux cerises. En ce moment, nous faisons une espèce de match à qui fera le plus saliver l’autre avec ses recettes. Il me nargue en m’envoyant des photos par email. De son côté, une tarte aux pommes et un flan, du mien un flan d’après une recette du XVIe siècle et une tarte aux tagliatelles d’après une recette italienne. Il va falloir que je pare vite fait la tarte aux cerises... je vous tiendrai au courant!