Feed on
Posts

begmeil.jpg

Il faisait soleil cet après-midi. Nous avons décidé de nous promener au bord de la mer et de changer de pointe. Nous sommes allés à la pointe de Beg-Meil, c’est un peu moins loin que Mousterlin. Le paysage est très différent, il y a une petite falaise, des criques, des rochers, un chemin côtier et un sémaphore. Et des mûres. — Oh, regarde Papa, des mûres de bord de mer! me suis-je écrié. Nous nous sommes bien promenés. La mer était bleu sombre, on voyait au loin Concarneau. Nous sommes descendus sur une crique et les filles ont joué sur la plage et dans les rochers. Au retour, nous avons remarqué un petit attroupement sur le parking de la pointe et des panneaux d’affichage auxquels nous n’avions pas prêté attention plus tôt. Il s’agissait de membres d’une association qui alertaient les promeneurs sur les dérives dont faisait l’objet le sentier côtier. En effet, le sentier côtier passe sur des propriétés privées (les grands patrons français adorent la Bretagne) dont les occupants ne souhaitent pas que les promeneurs puissent emprunter ce sentier. La loi est pour les promeneurs. Mais les propriétaires ont le pouvoir de l’argent et l’affaire, qui a été portée devant les tribunaux, dure depuis un certain temps. Enfin, il semblerait qu’une issue ait été trouvée avec le concours du Maire de Fouesnant. Mais tout ça a un côté révoltant et démoralisant. Les gens de l’association étaient sympas, ils buvaient un coup et une mamie a offert aux fillles des galettes bretonnes. En rentrant à la maison, j’ai fait un tour sur Internet pour en savoir plus sur l’affaire et je vous ai trouvé un article du Télégramme qui résume bien la situation.

00:0000:00
Download(Loading)