Feed on
Posts

Ce matin, mon père est passé me voir. Il m’a raconté sa visite à l’exposition Sorolla-Sargent au Petit Palais.

Les peintures du peintre Sorolla lui ont énormément plu. Notamment son habileté à peindre le vent, la lumière qui passe à travers les feuilles des arbres, ou encore les plis d’une voile de bateau en réparation dans un atelier. Il m’a également parlé du cadrage tout à fait original des tableaux, dont celui qui illustre ce podcast.

C’est mon père qui a pris cette photo. Les organisateurs de l’exposition ont eu la bonne idée de réaliser un agrandissement de ce tableau et de le suspendre au bout d’une galerie.

J’ai tout de suite eu envie d’aller voir cette exposition. Je lui ai demandé s’il y avait beaucoup de monde.

- Non pas trop, m’a-t-il répondu. En fait, ce qui ralentie la queue c’est le portique de sécurité. Et, tu sais, il a l’air très sensible. J’ai tout enlevé, mes clés, mon porte-monnaie, mon porte-feuille, mes lunettes et il continuait de sonner. Je ne sais pas pourquoi.
- Euh, Papa, tu as juste des prothèses aux hanches...
- Ah, oui, c’est vrai!
Et mon père a rigolé. Et moi aussi car comment oublier qu’on a des prothèses aux hanches quand on sait de quel genre d’opération il s’agit! Il n’y a que mon père pour oublier ça! C’est trop drôle!

http://www.paris.fr/portail/Culture/Portal.lut?page_id=6228&document_type_id=2&document_id=25803&portlet_id=14049