Feed on
Posts

Comme c’est bientôt les vacances et que nous partons samedi, je dois faire attention à ne pas trop remplir le frigo. Mais il faut bien manger quand même!

Donc, ce matin, je suis allée faire quelques courses en me promettant d’être raisonnable. Il y a une grande rue commerçante à dix minutes à pieds de chez moi. J’ai commencé par le magasin qui est le plus loin : le boucher. Ce n’est pas le boucher dont je vous ai parlé une fois (celui pose nu pour un calendrier), mais une boucherie tenue par une femme! La viande est bonne aussi. Donc, là, pas de souci, j’ai été raisonnable. Ensuite, je suis passée à Monoprix acheter des petits pots pour mon bébé (cela fait quelques temps que j’ai arrêté de lui préparer des purées moi-même car elle ne les aimait plus). Là, j’ai un peu dérapé en achetant un paquet de taralli. Ce sont des biscuits salés au fenouil de la région des Pouilles en Italie où sont nés les parents de mon mari. J’ai pensé que cela lui ferait plaisir de manger ce que lui appelle des “ficelles”.

D’ailleurs cela paraît incroyable de trouver des taralli à Monoprix. Je crois que ça laisserait la famille de mon mari complètement étonnée de voir leur spécialité locale vendue dans un petit supermarché de la banlieue parisienne.

Ensuite, je suis passée chez le cordonnier refaire faire des clés. Il m’a proposé de les refaire en cinq minutes. J’en ai profité pour aller faire un tour chez le fromager juste à côté. Je suis rentrée dans la boutique avec la ferme intention de n’acheter qu’un peu de tomme de brebis. Mais j’ai tout de suite remarqué la belle tomme de chèvre du Périgord. Il n’y en a pas à chaque fois alors j’ai craqué pour une tranchinette. Cette tomme est tellement bonne. Puis en me retournant pour regarder mon bébé déguster un petit bout de Comté que lui avait donné la fromagère, je suis tombée sur un saladier de ricotta de brebis corse. Je n’ai pas pu résister.

Comme je n’avais pas terminé de manger le fromage acheté la semaine dernière, voilà que je me retrouve avec un beau plateau de fromages : du Valençay, du Roquefort, du cantal fermier, de la tomme de brebis, de la tomme de chèvre, de la ricotta corse... Miam miam!

Comme je vous l’ai annoncé,je pars en vacances samedi et pendant quinze jours je n’aurai pas de connexion Internet. Mais grâce à la participation de courageux auditeurs du podcast qui ont participé au concours vous aurez chaque jour habituel de diffusion un “onething” d’un auditeur, en français, que j’aurai corrigé et enregistré à l’avance.

Je vous retrouve donc mardi prochain!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ricotta