Feed on
Posts

Ce matin, mon père est passé nous prendre en voiture pour nous emmener chez le kiné. Vous savez celui que j’allais voir l’année dernière pour le pied de mon bébé. Eh bien, j’y retourne pour faire quelques séances de kiné respiratoire à mon bébé et ainsi la débarrasser définitivement des suites de la grippe. Elle n’aime pas ça, mais une fois la séance terminée elle est vraiment mieux. Moi, ça me fait étrange de retourner tous les jours chez le kiné, je croyais ne plus jamais le revoir.
Donc, mon père a la gentillesse de nous emmener en voiture. Nous avons rendez-vous tous les matins à neuf heures. C’est l’heure de pointe. Alors pour éviter les embouteillages nous faisons un détour par des petites rues et en un quart d’heure à peine nous sommes arrivés. Nous passons par la ville de Bois-Colombes, ce ne sont pratiquement que des rues en sens unique. On se croirait dans un labyrinthe. Pour ne pas nous perdre, j’ai marqué le chemin au crayon sur une photocopie de mon plan de banlieue. Mais il n’y a rien à faire chaque matin nous empruntons un chemin différent. C’est toujours pareil. Je commence à parler avec mon père, nous devenons distraits et comme je suis placée à l’arrière et qu’il y a de la buée aux vitres, j’ai vite fait de ne plus savoir où nous sommes. Ce matin, nous nous sommes retrouvés à mairie de Colombes, c’est-à-dire à l’opposé de là où nous devions nous rendre. On a vite fait de retrouver notre chemin et quelques minutes plus tard nous étions arrivés. Aller chez le kiné c’est un peu comme partir à l’aventure et arriver à bon port malgré les vents contraires. Chaque matin, c’est un nouveau voyage. Par contre, pour le retour, c’est presque comme si la voiture rentrait toute seule à la maison. Je saute de coq à l’âne. Est-ce que vous suivez le Vendée Globe?