Feed on
Posts

L’orage

fenetre.jpg

Il fait très chaud à Paris depuis quelques jours. Hier, lorsque nous avons regardé le site de Météo France avec ma fille Micaela, nous avons vu qu’après une journée très chaude des orages étaient annoncés.

- Mais je pourrais mettre une robe demain? a demandé Micaela inquiète. - Oui, bien sûr. Les orages seront le soir. -  Ah. Et j’irai à l’école sans manteau? -  Tu mettras ta petite veste le matin. -  Ah. Mais peut-être que je ne la mettrai pas pour rentrer à la maison. -  Oh, ça c’est sûr.

Ce soir, les filles étant couchées, nous avons dîné mon mari et moi la fenêtre ouverte. C’était un peu comme si nous étions à la terrasse d’un restaurant. Il s’est mis à faire plus sombre tout à coup. Les hirondelles sont parties voler dans les hauteurs du ciel gris. Je ne vous l’avais pas dit, mais les hirondelles sont arrivées début mai. Puis nous avons entendu les premières gouttes de pluie tomber. L’air s’est empli de l’odeur des arbres humides. Il y a eu quelques éclairs lointains, la pluie s’est faite plus intense, puis des trombes d’eau sont tombées et enfin le tonnerre a claqué très fort juste au dessus de nous. J’ai sursauté et nous avons refermé la fenêtre. Il a plu pendant un bon quart d’heure. Lorsque la pluie a cessé, j’ai ouvert à nouveau la fenêtre pour respirer l’odeur des arbres mouillés, ça sentait bon. Maintenant, depuis mon bureau, je vois le ciel lavé. Le soleil est en train de se coucher, quelques nuages roses s’étirent dans le ciel et les hirondelles sont revenues chasser en rase-motte. Quand nous étions dans la cuisine, mon mari m’a expliqué qu’il ne fallait pas marcher sous un orage car si on prenait la foudre, le fait de marcher créait un différentiel de potentiel entre les deux pieds et qu’on risquait de mourir électrocuté.

Il ne faut donc pas courir s’abriter sous un arbre, mais il faut rester droit comme un piquet sous la pluie. C’est bizarre. Je crois que j’aurais le réflexe de courir.

00:0000:00
Download(Loading)