Feed on
Posts

Ma grande fille a bien compris que des cloches volant dans le ciel et revenant de Rome, déposaient sur leur retour des friandises en chocolat et parfois, pour les enfants très sages, un petit cadeau.
Personnellement, j’ai vu les cloches de Pâques. Une fois quand j’étais petite. Je les revois très bien volant dans le ciel. Il faisait très beau ce jour-là. Elles étaient deux volant en formation serrée. Lorsqu’elles eurent disparu et que j’eus baissé les yeux, je vis à mes pieds (j’étais sur le balcon) un petit parapluie en plastique transparent avec un liseret rouge. Exactement celui que je rêvais d’avoir!
C’est un peu ce qui s’est passé pour Micaela. Je l’ai appelée dimanche matin.
- Vite, viens voir Micaela! Les cloches sont là! Vite!
Nous avons tous couru jusqu’à la fenêtre du salon, mais trop tard. Les cloches étaient déjà parties. C’était mignon de voir Micaela qui les cherchait du regard. Puis, elle s’aperçut qu’il y avait des boîtes sur le balcon.
- Oh! Regarde Maman, les cloches ont laissé des cadeaux! Est-ce qu’il y en a un pour moi?
- Oui, là, il y a écrit ton nom sur cette boîte.
- Oh, c’est une cloche en chocolat! Merci les cloches!
Un peu plus tard dans la journée, j’ai envoyé un email à mon amie espagnole Teresa lui racontant qu’on s’était bien régalé avec les chocolats laissés par les cloches.
Elle m’a répondu ce matin. Elle dit qu’elle ne comprend pas cette histoire de cloches qui apportent des chocolats. Elle a dû nous trouver bien bizarres si les cloches n’apportent rien en Espagne!