Feed on
Posts

Les cours de danse se sont arrêtés au début de l’année pour les filles et moi parce que notre professeur n’a pas pu continuer. Micaela avait très envie de continuer à danser, alors j’ai cherché un autre cours de danse Bollywood pour les enfants et j’en ai trouvé un à Paris, dans le XVIIIe arrondissement. Je l’accompagne le samedi matin en transports. Le cours lui plaît beaucoup.

Ce samedi, mon mari, Felicia et Lisa sont venus nous chercher en voiture. Il y avait peu de circulation dans Paris, car c’était un week-end de pont. Nous avons rejoint la porte de la Chapelle, puis le périphérique que nous avons quitté porte de Champerret. Là, nous avons traversé Levallois jusqu’au pont de Levallois, le fameux pont sur lequel j’ai joué au jeu des péniches. Avant de traverser le pont, j’ai remarqué un jeune homme d’une quinzaine d’années qui se tenait sur le trottoir. Je l’ai remarqué parce qu’il avait une tête sympa avec ses cheveux blonds un peu longs qui lui revenait sur le visage, parce qu’il avait l’air bien dans ses baskets et parce qu’il tenait une canne à pêche. Ce n’est pas un équipement commun par ici et puis aller le samedi pêcher pour son plaisir, j’ai trouvé cela très intéressant. Peut-être un personnage pour une histoire à écrire (pour un prochain concours) ? Tout cela n’a duré que quelques secondes.

Cet après-midi, en rentrant de l’école, j’ai remarqué devant nous une femme qui attendait sur le trottoir une canne à pêche à la main. Une nouvelle mode dans le quartier ? ai-je pensé. Non, cette canne à pêche n’était pas entre les mains de son véritable propriétaire. Le jeune homme blond de samedi est sorti d’un immeuble et a rejoint sa mère, à qui il a repris la canne. Quelle coïncidence de le croiser à nouveau et en plus dans notre quartier !

00:0000:00
Download(Loading)