Feed on
Posts

Ce matin, nous sommes partis de bonne heure. Nous devions passer la journée chez la mère de mon mari. J’avais pressé tout le monde, car je souhaitais faire un détour par Chaponost. Il y a dans cette ville proche de Lyon des vestiges d’un aqueduc romain, l’aqueduc du Gier. Cet aqueduc est l’un des plus longs et l’un des mieux conservé. Il y a de belles arches à Chaponost et d’autres tout le long du tracé.  Cet aqueduc alimentait, bien sûr, Lugdunum. Cela fait quand même quelque chose de découvrir ce gigantesque ouvrage, qui date d’une époque si lointaine. Et pourtant, il est bien là.

Les filles ont trouvé le «pont» joli. Nous avons fait une petite promenade en longeant l’édifice. J’ai pris quelques photos. Le paysage était beau aussi, assez sauvage, avec les Monts du Lyonnais à l’horizon. J’ai envoyé un SMS à Natasha avec une photo de l’aqueduc. Elle est malade en ce moment et je sais qu’elle aime beaucoup tout ce qui touche aux Romains. Puis, il était l’heure de partir. Nous allions retourner à la voiture quand j’ai fait remarquer à mon mari qu’il y avait des éclairages sous des dalles de verre placées juste sous les arches.

ça doit être éclairé le soir. Oh, comme ça doit être beau! On pourra peut-être repasser en rentrant, ce soir.

Oh, oui, je veux voir les lumières sur le pont! a crié Micaela.

La journée a passé et nous avons repris la route pour rentrer à Saint-Laurent de Vaux. Il faisait déjà nuit. J’avais complètement oublié l’aqueduc. C’est Micaela qui s’en est souvenu.

Papa, tu n’oublies pas qu’on va voir les lumières du pont!

C’est ainsi que nous sommes retourné au site du Plat de l’air où se trouvent les vestiges de l’aqueduc à Chaponost. A chaque virage, je m’attendais à voir les arches illuminées.

Voilà, nous y sommes, a dit mon mari.

Oh, c’est dans le noir! nous sommes-nous écrié les filles et moi.

Comme dirait Alain Souchon : Consternation-on-on.

00:0000:00
Download(Loading)