Feed on
Posts

Les filles avaient adoré les olives que j’avais rapportées de la boutique La tête dans les olives dans le 11e à deux pas de l’hôpital Saint-Louis. C’était avant les vacances. Récemment, Micaela m’a demandé si j’allais bientôt retourner en acheter. Alors, j’en ai parlé à Trevor, le mari de Natasha, qui m’a fait connaître la boutique : avait-il l’intention d’y aller bientôt? Pourrait-il faire une course pour moi? Trevor m’a proposé de l’accompagner. D’accord, pourquoi pas? C’est loin, mais en même temps ça fait longtemps que je n’ai pas vu Trevor. Nous nous sommes donc retrouvés en début d’après-midi à l’angle de la rue Sainte-Marthe. Le magasin venait d’ouvrir, nous avons descendu les trois marches qui mènent à la réserve secrète de ces huiles siciliennes. Trevor a été accueilli avec chaleur, c’est un bon client! Et moi j’ai eu droit à la bise de Pablo. Nous avons commencé par les olives. Puis Trevor, qui avait apporté sa bouteille à remplir, a demandé les conseils de Pablo sur une nouvelle huile à découvrir.

— Est-ce que tu as déjà goûté l’huile de Nunzio? a demandé Pablo. — Non. — Ah, c’est particulier. C’est l’huile d’un seul arbre, un arbre millénaire. — Un arbre millénaire! me suis-je exclamée.

Nous avons très sérieusement goûté l’huile dans notre petite cuillère. Je goûtais et je pensais « mille ans, mille ans, mille ans! » Nous avons goûté d’autres huiles, dont celle de Paolo, le fiancé de Felicia une productrice qui porte le même prénom que ma fille. Car ici chaque huile porte le nom du producteur d’olives. Trevor a craqué pour les mille ans. J’ai hésité et maintenant je regrette. Hum, ça sera l’occasion d’une autre balade. D’ailleurs, Trevor m’a indiqué pas très loin de la boutique une boulangerie qui mérite le détour (et question pain et viennoiseries, Trevor s’y connaît). Le nom de cette boulangerie : « Du pain et des idées ». Miam miam!

00:0000:00
Download(Loading)