Feed on
Posts

Cet après-midi, j’ai enfin déchargé mon appareil photo. Je tremblais un peu après la mésaventure qui m’est arrivée après les vacances. Un mauvais contact du lecteur de carte SD m’avait fait perdre toutes mes photos des vacances en Bretagne. J’en fulmine encore ! Les photos qui se trouvaient dans mon appareil cet après-midi étaient celles que j’avais prises lors de mon expédition nocturne de samedi soir.

Avec mes amies de la danse, Elisabeth et Ghislaine, nous sommes allées à la nuit européenne des musées. Depuis neuf ans, partout en Europe, des centaines de musées sont ouverts en nocturne et gratuitement aux visiteurs et proposent des animations. Nous avions décidé d’aller au musée des lettres et manuscrits, puis au musée Carnavalet. Nous sommes arrivées vers dix-neuf heures au musée des lettres. Il y avait peu de visiteurs, c’était parfait pour voir les collections. Cette fois, j’ai été particulièrement marquée par le manuscrit de l’Empereur d’Occident Louis 1er le pieux confirmant les avantages de l’Abbaye de Corvie. Le manuscrit date de 825 ! En arrivant, au musée Carnavalet, nous avons assisté à un épisode la représentation en épisodes des Trois Mousquetaires au milieu de la cour jardin du musée. Mais pour le musée lui-même, nous avons renoncé, car il y avait trop de queue. C’est alors qu’Elisabeth nous a parlé du musée de la chasse. Ghislaine et moi l’avons regardée avec incrédulité.

— C’est le musée de la chasse ET de la nature, a précisé Elisabeth. Un collègue m’a dit que c’était très bien !

Nous sommes allées à pied de la rue de Sévigné jusqu’à la rue des Archives où se trouve le musée de la chasse ET de la nature. Et je dois dire que nous n’avons pas été déçues ! C’était la visite la plus étrange et j’ai jamais faite. Il y avait une performance dans la cour : une jeune femme nue était assise autour de monceaux de laine brute qu’elle brossait sans relâche d’un air morne. Un ours blanc nous a accueillies au premier étage, un renard empaillé dormait sur un fauteuil, des têtes de chouettes décoraient le plafond d’un petit cabinet, deux lions blancs nous ont regardées avec tristesse, nous avons croisé quelques vampires et enfin nous avons écouté deux morceaux du groupe POETRY à l’auditorium. Bien étrange et merveilleuse nuit !

00:0000:00
Download(Loading)