Feed on
Posts

La galette

Cet après-midi, nous étions invités les filles et moi à venir manger la galette chez Jacques. Hum, la galette, les filles aiment ça ! Micaela et Felicia se voyaient déjà une couronne sur la tête. Alors que nous nous préparions à partir, la grande question était qui irait sous la table pour tirer les parts.

— C’est Lisa la plus petite, c’est elle qui va aller sous la table, s’est exclamée Micaela.

— Non, moi je vais pas sous la table ! s’est écriée Lisa indignée qu’on veuille la reléguer si bas.

— Mais c’est pour dire à qui va la part, lui a expliqué Felicia tout en lui prenant des mains la petite voiture que Lisa tenait entre les mains.

— Prends pas ma voi-ture, Fe-li-cia !

— Bon, on se calme les filles ! ai-je dit de ma voix autoritaire (très efficace !). Vous savez que nous ne sommes pas les seules invitées, ce n’est peut-être pas Lisa la plus jeune.

Chez Jacques, nous avons fait la connaissance de sa nièce et de ses enfants, deux petites filles de six et deux ans. Finalement, personne n’est allé sous la table. C’est Chantal, la compagne de Jacques, qui s’est retournée et qui a désigné chaque destinataire d’une part de galette.

Lorsque nous nous sommes tous retrouvés à table, Jacques nous a fait croire que c’était lui qui avait la fève.

— Il y a une bosse là, c’est sûr, je l’ai.

Les visages des filles se sont tendus, mais bravement, elles ont commencé à manger.

— Est-ce que je ne vois pas quelque chose dans la frangipane ? a continué Jacques. Tout le monde s’est arrêté, la cuillère en l’air, pour vérifier qu’il n’y avait rien dans la frangipane de Jacques.

— C’est ma dernière bouchée, mais c’est sûr, je l’ai.

Jacques mettait la pression.

— Ah, bah, non, ce n’est pas moi !

Grand soupir de soulagement chez les filles.

La nièce de Jacques, qui surveillait de près sa petite Noémie, a retiré de sa part de galette une jolie fève.

— Nous avons une petite reine par ici !

00:0000:00
Download(Loading)