Feed on
Posts

Le mercredi, les enfants ne vont pas à l’école. Ce matin, ma fille avait envie d’écouter de la musique. Je lui ai proposé d’écouter des chansons que j’aime bien. J’ai réussi à mettre la main sur quelques CD (vous vous souvenez que Felicia a réorganisé ma bibliothèque de CD?) dont Fantaisie militaire d’Alain Bashung. Cela faisait une éternité que je ne l’avais pas écouté. Je voulais le faire plus tôt parce qu’il est mort il y a seulement quelques semaines alors que, malade, il donnait encore des concerts. J’avais aussi lu quelques jours avant d’apprendre sa mort une interview de lui très émouvante dans Télérama. Son dernier album Bleu Pétrole a eu beaucoup de succès et Alain Bashung a reçu trois victoires aux dernières victoires de la musique : meilleur interprète masculin, meilleur album et meilleur spectacle. Il détient ainsi le record du nombre de victoires. J’ai glissé le CD dans la platine et les premières notes de La nuit je mens ont envahi la pièce. Ecouter cette chanson que je n’avais pas entendue depuis plusieurs années m’a ravi comme lorsqu’on arrive en vacances, que l’on descend de voiture et que la mer est là comme dans notre souvenir, mais nouvelle et odorante. Nous l’avons écoutée deux fois. A l’époque où cette chanson était diffusée sur toutes les radios, je n’habitais pas cet appartement, je n’avais pas d’enfants, je passais mes journées à courir Paris.
- Une autre chanson! a demandé ma fille.
Nous sommes passées à Luz Casal dans la B.O. du film Talons Aiguilles de Pedro Almodovar, Un ano de amor! Encore des souvenirs!