Feed on
Posts

crepessucculentes.jpgQuel meilleur moyen d’oublier les mauvais moments du week-end que de s’offrir une douceur? Puisque nous sommes en période de Chandeleur, j’ai décidé de nous faire des crêpes pour le goûter. Hier, j’ai préparé une pâte à crêpes en suivant la recette de mon amie Aude, la fille de Marie-Claire la fermière de Bretagne pour ceux qui suivent ce podcast depuis plusieurs années. Aude m’avait dit de préparer ma pâte la veille. Ce qui n’en rendait l’envie de crêpes que plus forte. - Mais pourquoi on ne peut pas manger les crêpes aujourd’hui? m’a demandé Micaela. Tu n’as qu’à les faire tout de suite maintenant. - Parce que la pâte doit de reposer. Les crêpes seront meilleures. - Ah. Voilà, la pâte s’était bien reposée, juste pile poil pour le goûter d’aujourd’hui! C’est magique, non? En fait, j’ai fait cuire les crêpes pendant la sieste des filles pour ne pas les avoir autour de moi lorsque je manipulerais la poele chaude et pour ne pas avoir à faire le gendarme pendant une dispute autour du feutre vert (qui est très demandé) alors qu’une crêpe serait en train de cuire et risquerait de brûler. Faire les crêpes dans le silence, sans me poser de questions, était une activité assez reposante. J’ai mangé la dernière pour goûter. Hum, c’est bon une crêpe toute chaude! Le goûter s’est passé dans un silence gourmand. Les crêpes mettent tout le monde d’accord, surtout lorsqu’elles sont fourrées au chocolat. En fin d’après-midi, nous en avons apporté à Jacques, notre voisin. Il vient de m’envoyer un email : les crêpes étaient “succulentes”! Merci Aude pour ta recette!

00:0000:00
Download(Loading)