Feed on
Posts

Aujourd’hui, il fallait absolument que je prépare mes colis pour le salon des vins d’Angers. C’est un  des grands salons professionnels en France. Il a lieu chaque année début février, à Angers donc, qui est située dans la région Pays de la Loire, dans le département du Maine-et-Loire. C’est une des grandes régions viticoles françaises.
Mes livres sur le vin (des guides de conversations français-anglais pour les vignerons) se vendent bien à ce genre d’occasion et la librairie qui tient le stand livres du salon des vins me passe commande chaque année d’une grande quantité d’ouvrages.
Cela demande un certain travail de préparation car chaque livre est accompagné d’un CD audio que je dois mettre dans une pochette. Puis je glisse le livre et le CD dans une petite pochette plastique. C’est la présentation la plus pratique que j’ai trouvé. J’en prépare en général en avance, mais avec la grippe, je n’ai pas eu le temps de me préparer un petit stock. J’ai donc fait du “juste-à-temps” comme on dit en logistique. En plus, hier, je me suis aperçue que je n’avais plus assez de pochettes et j’ai dû demander à mon père d’aller en chercher dans un magasin spécialisé situé près de Roissy. Mon mari a promis de m’aider ce soir. Et ma grande fille adore me passer chaque CD pour que je le range dans sa pochette. La contrainte devient alors un jeu, sauf pour la plus petite de mes filles qui est trop jeune pour participer et que cela rend furieuse.  Lorsque mes colis seront prêts, mon mari les emportera pour moi à la poste demain matin. Ensuite, j’attendrai que la librairie me rappelle pour me donner les chiffres des ventes. En général, ils sont bons et chaque année cela me fait autant plaisir car c’est comme si ces chiffres me disaient que j’ai écrit de bons livres, que les vignerons y reconnaissent leur métier et c’est ce qui me rend le plus fière de mon travail. Tiens, et si ce soir, j’ouvrais une bonne bouteille de vin, un blanc de la Loire en apéritif?