Feed on
Posts

Massilly était encore à six kilomètres. J’ai pris une inspiration et je me suis lancée. Au début, c’était le vide dans ma tête ou plutôt une espèce de masse cotonneuse. Un cheval m’a dépassée. La cavalière, une belle femme d’une cinquantaine d’années, le chevauchait avec la classe détendue d’une fille de l’Ouest. Son cheval était d’une jolie robe dorée et portait un licol frangé.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00
Download(Loading)