Feed on
Posts

Je suis allée à Paris cet après-midi, j’avais un rendez-vous de travail avec Natasha. Nous sommes en pleine préparation du prochain eBook de Cultivate your French. Et nous en avons profité pour tester un nouveau salon de thé, place du Palais Royal. Enfin, ce n’était pas vraiment comme nous l’avions imaginé. Mais si vous avez envie de faire une pause après avoir visité Le Louvre, c’est un endroit sympa pour boire un bon thé. En fait, il s’agissait plutôt d’une cafétéria spécialisée dans les thés. La bonne surprise a été de découvrir des cheese-cakes de chez Berko. Depuis le temps que Natasha m’en parle ! Ensuite, il y a vraiment une belle carte de thé. Enfin, j’aime beaucoup la proximité du Louvre, de la Comédie Française, des jardins du Palais Royal. Nous avons bien travaillé et j’ai quitté Natasha pour rentrer chez moi. J’étais un peu en avance alors je me suis arrêtée pour essayer une paire de bottines dans un magasin de chaussures à deux pas de Saint-Lazare. Oui, j’ai enfin trouvé les bonnes chaussures ! Youpi ! En arrivant dans la gare, j’ai vu que mon mari avait essayé de me joindre un peu plus tôt sur mon téléphone portable. Un train pour ma banlieue n’allait pas tarder à partir, je suis montée dedans. J’ai essayé d’appeler mon mari. Je me disais qu’il m’avait sans doute appelée pour me prévenir qu’il quittait le bureau et qu’il y avait beaucoup de chances qu’il soit aux environs de Saint-Lazare. Mon mari était sur messagerie. Il y a eu la sonnerie annonçant le départ du train et les portes se sont fermées. Peut-être mon mari était-il monté dans ce train-là. Je ne sais pas, quelque chose me disait que nous étions dans le même train. Mon téléphone a sonné. C’était lui.

Tu m’as appelé.

Oui, je suis à Saint-Lazare.

Oh, je suis déjà dans le train. Il vient juste de partir.

Dans le train de 36 ?

Oui.

Moi aussi !

Dans quelle voiture ?

La troisième. Et toi ?

La dernière. Je l’ai eu de justesse.

Tu sais, je savais qu’on était dans le même train.

Mon mari a ri doucement.

On se retrouve à l’arrivée, alors.

Oui, bon voyage !

One thing in a French day PLUS.

Découvrez ci-dessous les rubriques de la future Newsletter du podcast. Inscriptions dès vendredi sur le site du Podcast.

Repères :

Cultivate your French : mon second podcast qui propose des textes réunis par thème et un eBook avec les textes en français et leur traduction en anglais. www.cultivateyourfrench.com Le salon de thé dont je parle : Thé by tea http://www.teabythe.com/ Le Palais Royal : un palais construit en 1622 à la demande du Cardinal de Richelieu en face du Louvre (par rapport à la rue de Rivoli). Il y a une grande place devant ce palais où des gens aiment bien pratiquer du roller-skate. C’est aussi le nom d’une station de métro. http://fr.wikipedia.org/wiki/Palais-Royal La Comédie-Française : c’est le théâtre d’Etat (fondé en 1680) avec une troupe de comédiens permanents. Le théâtre occupe une des ailes du Palais Royal. L’auteur et comédien le plus célèbre de La Comédie-Française est Molière! J’aime particulièrement la sympathique boutique du théâtre. Elle est accessible depuis l’extérieur. N’hésitez pas y faire un tour si vous êtes de passage à Paris. http://fr.wikipedia.org/wiki/Com%C3%A9die-Fran%C3%A7aise http://www.comedie-francaise.fr/ Bottines : petites bottes ou boots. La Gare Saint-Lazare : une des grandes gares de Paris qui dessert la banlieue ouest de Paris, ainsi que la Normandie. Berko : 23 rue Rambuteau - 75004 Paris - tel : 01 40 29 02 44 M° Rambuteau - 1 mn à pied M° Hôtel de ville - 6 mn à pied (remonter la rue du Temple jusqu'à la rue Rambuteau et prendre à gauche jusqu'au n°23) Ouvert du mardi au dimanche de 11:30 à 19:30 http://www.cupcakesberko.com/

3 expressions utiles :

Etre en pleine préparation (ou en pleins préparatifs) : nous sommes en pleine préparation de la soirée d’anniversaire de Sophie. Le train de 36 : ici je ne mentionne pas l’heure, car elle est évidente et je fais référence aux minutes. Avoir quelque chose de justesse : j’ai couru et j’ai attrapé le bus de justesse.

Un peu de grammaire : accord du participe passé.

Je me disais qu’il m’avait sans doute appelée. Il y a accord du participe passé («appelée»), car l’auxiliaire avoir est utilisé et le pronom personnel «m’» (je suis une femme) est placé avant le verbe. Si «je» avait été un homme : Je me disais qu’il m’avait sans doute appelé.

00:0000:00
Download(Loading)