Feed on
Posts

Ce soir, bravant la pluie et le froid, mes filles et moi sommes allées chercher mon mari à la “gare des saucisses”. La “gare des saucisses” est tout simplement la gare à côté de chez le boucher où j’achète les saucisses de Francfort dont raffolent mes deux petites filles. Hum, rien que de parler de saucisses, je mangerais bien une bonne choucroute!
Donc, nous sommes allées chercher mon mari qui rentrait du travail. Nous étions en avance. Plusieurs trains sont passés sans que mon mari soit dedans.
- Est-ce que c’est le train de Papa? demandait à chaque fois ma petite fille.
- Je ne crois pas. Peut-être sera-t-il dans le prochain.
- Ah. On l’attend alors?
- Oui, on l’attend.
Enfin, le voyageur tant attendu est arrivé et nous sommes rentrés tranquillement à la maison. Sur le chemin, mon mari m’a raconté qu’il avait vu Jean-François Balmer dans le bus.
- Rovère? me suis-je exclamée.
- Oui, en personne, m’a-t-il répondu.
Mon mari avait couru pour attraper son bus à Ecole Militaire ; le bus était presque vide car il venait de prendre son service. Mon mari est allé s’asseoir à sa place préférée et en levant les yeux il a vu à quelques sièges de lui l’acteur Jean-François Balmer. C’est un acteur suisse que j’admire beaucoup et que je connais surtout pour son rôle du commandant de police Rovère dans une très bonne série policière française intitulée “Boulevard du Palais”.
- Il était comment? ai-je demandé à mon mari.
- Comme à la télé, comme Rovère. Et il portait un chapeau. Tu sais je ne l’ai pas trop regardé, je ne voulais pas le déranger.
Oh là là, ce que j’aurais aimé être avec lui dans le bus!