Feed on
Posts

calissons.jpg

Hier, alors que j’allais mettre mes petites affichettes, j’ai croisé mon voisin Jacques qui revenait de Nancy.

- Ah, ça tombe bien que je te croise! J’ai quelque chose pour toi.

Et Jacques a sorti de son sac à dos une boîte de macarons de Nancy! Les véritables macarons de Nancy, les macarons des Sœurs. Ces macarons sont absolument délicieux! Je les adore! C’est Jacques qui me les a fait découvrir il y a plusieurs années. Il s’agit de macarons aux amandes et aux blancs d’œufs, finement croquants à l’extérieur et moelleux à l’intérieur. Ce midi, j’ai dû faire un terrible choix au moment de ma petite douceur de fin de repas : un macaron des sœurs ou un calisson? Un calisson, vous dîtes-vous, quel calisson? Eh bien, vous savez cette confiserie, spécialité d’Aix-en-provence (depuis le XVe siècle!), faite d’une pâte de melon confit broyé avec des amandes et recouverte de glace royale (glaçage blanc au blanc d’œuf et au sucre). Laurie, qui s’occupe de mes deux grandes filles deux fois par semaine, nous a gentiment rapporté de ses vacances dans le sud des calissons de chez Riederer dont le confiseur, M. Segond, est meilleur ouvrier de France (MOF). Meilleur ouvrier de France est une très prestigieuse récompense de savoir faire. Les calissons que nous a offerts Laurie sont aux fruits, enfin le glaçage est aux fruits. Au lieu d’être blancs ils sont colorés : roses, jaunes, oranges ou vert. Quand on les mange, c’est le parfum du fruit qi vient en premier, puis le goût typique du calisson emplit la bouche. Hum, un délice. Bon, j’ai résolu mon dilemme. Ce midi un macaron et ce soir un calisson.

00:0000:00
Download(Loading)