Feed on
Posts

cafepouchkinemedovick.jpg

Aujourd’hui, j’avais rendez-vous avec mon amie Natasha. Nous devions nous rendre dans les bureaux de la Sécurité Sociale des travailleurs indépendants. Natasha a perdu sa Carte Vitale et elle attend toujours qu’elle soit remplacée. Nous nous sommes retrouvées à la station Wagram. Nous avons commencé par nous tromper de sens rue Jouffroy et nous avons dû faire demi-tour. Natacha m’a glissé à l’oreille que Jouffroy d’Abbans était l’inventeur du bateau à vapeur. Bref, lorsque nous sommes arrivées il y avait beaucoup de monde. Nous avons fait la queue avant d’être reçues à l’accueil. Là, on nous a indiqué que nous étions à la mauvaise adresse. Natasha était furieuse. Nous devions aller dans le XVe, mais il était déjà trop tard pour s’y rendre (les bureaux fermant à 16 h 15). Comment bien finir cet après-midi mal commencé?

« Eh, si nous allions au Café Pouchkine? » ai-je proposé. « Oh, ça, c’est une très bonne idée. »

Le Café Pouchkine est une nouvelle pâtisserie à Paris, située à l’intérieur du Printemps. C’est tout petit, mais il y a un comptoir où l’on peut déguster les pâtisseries. Oh là là, c’était une première pour moi! Mais quel gâteau! J’ai pris un Medovick (miel de sarrasin, confiture de lait [caramel] et crème fraîche). Une vraie pâtisserie d’hiver, un vrai dépaysement pour les papilles. Un délice fondant et goûteux. Natasha a bien sûr pris un chocolat chaud, servi dans une chocolatière en argent. Un chocolat épais, épicé, bien noir, qui ressemblait à une crème dessert. J’en ai goûté une cuillère, c’était merveilleux. Tout cela a effacé notre expédition dans le 17e pour rien. Et même un peu plus.

00:0000:00
Download(Loading)