Feed on
Posts

Ce matin, Micaela et Felicia sont allées à un atelier de cuisine organisé chez la naturopathe de notre quartier, Isabelle. Le thème de cet atelier était « les soupes ». Felicia n’était que moyennement enchantée à l’idée de manger de la soupe, mais elle était ravie de faire de la cuisine. Lisa et moi les avons accompagnées à dix heures et demie et nous sommes allées les rechercher deux heures et demie plus tard. Nous les avons retrouvées attablées avec leurs copains d’atelier. La table était recouverte de bols de soupes vides, l’atelier avait manifestement eu du succès.

Isabelle nous a expliqué en quelques mots les soupes qu’ils avaient préparées : il y en avait trois différentes. Une soupe chinoise, une soupe rose à la betterave et la soupe au caillou. Les enfants et Isabelle avaient également confectionné des galettes aux flocons de riz en accompagnement et en dessert des pommes au four aux pépites de chocolat. Micaela, la bouche avec de belles moustaches de chocolat, m’a dit en levant les sourcils :

— J’ai choisi de rapporter à la maison de la soupe au caillou.

— Tu expliqueras bien à Maman comment on prépare la soupe au caillou, a dit Isabelle.

— Moi, je me souviens plus, a murmuré Felicia.

En fait, la soupe au caillou est une tradition française paysanne. On met un beau caillou avec des arêtes coupantes dans la soupe qui est cuite à petit feu. En bougeant, le caillou écrase les légumes. C’est en réalité une soupe de légumes classique : pomme de terre, poireaux, carottes, navets, etc.

Isabelle avait découvert cette soupe à l’occasion d’une lecture de contes à la bibliothèque. Ce soir, Micaela était toute fière de raconter à son père l’histoire de la soupe au caillou, du loup et de la poule.

AU SOMMAIRE de One thing in a French day PLUS (la newsletter du podcast)

Découvrir la newsletter : http://j.mp/IqZWz8

REPERES : des explications sur le texte.

3 EXPRESSIONS UTILES : pour parler français comme un vrai Français.

UN PEU DE GRAMMAIRE passé - discours indirect.

Prenons cette phrase au discours direct : « — J’ai choisi de rapporter à la maison de la soupe au caillou. »

Mettons-la au discours indirect (« Micaela… ») et au passé.

REPONSE DANS LA NEWSLETTER

00:0000:00
Download(Loading)