Feed on
Posts

Archive for September 2009

Rentrée scolaire

Aujourd’hui, c’était le grand jour de la rentrée scolaire pour Micaela. Elle est en maternelle. L’année dernière, elle était en première année c’est-à-dire en Petite Section. Cette année, elle passe en deuxième année, en Moyenne Section. Elle était surprise d’apprendre qu’elle aurait une autre maîtresse et n’a cessé depuis plusieurs jours de me dire qu’elle ne voulait qu’Isabelle, sa maîtresse de l’année dernière. - Mais Maman, je veux Isabelle! J’en ai marre de ma nouvelle maîtresse! - Mais Micaela, tu ne la connais même pas, tu ne peux pas en avoir marre d’elle! - Si, si, j’en ai trop marre. Le deuxième choc fut de découvrir qu’elle irait à l’école le matin et l’après-midi. - Pourquoi je ne fais pas la sieste à la maison? - Parce que tu vas la faire à l’école, avec ta maîtresse et les autres enfants. Elle a encore insisté un peu, mais le plus dur était à venir. Cette année, Micaela va manger à la cantine. - Oh, non, pas à la cantine! Nous sommes allées à l’école ce matin, il y avait beaucoup de monde. Micaela me suivait, des larmes dans les yeux, traînant les pieds, le pouce dans la bouche et son doudou serré contre son cœur. Elle a eu l’air surprise de découvrir que sa maîtresse avait l’air très gentille. Il y avait aussi dans sa classe quelques petites copines de l’année dernière. Quand je suis allée la chercher tout à l’heure, la maîtresse m’a dit que tout s’était bien passé. Mais dès que nous nous sommes retrouvées à la maison, Micaela avait décrété qu’elle n’irait pas à l’école demain. Bon, souhaitez-moi bon courage!

00:0000:00

Read Full Post »

Une armure pour l’hiver

Il fait toujours gris à Paris. Aujourd’hui, j’ai continué de ranger mes affaires de Dieppe. J’ai fait pas mal de shopping là-bas et en regardant ce que je me suis acheté, j’ai pensé que je m’étais constitué une armure pour l’hiver. Vous vous souvenez de la marchande de chaussures sympa? Je lui ai acheté une paire de boots bleues. Avec mes boots, je marcherai sur les trottoirs de ma ville remplie de forces et je fredonnerai “Boots are made for walking”. Avec mes boots aux pieds, je serai invincible, aucune BFPS ne me sapera le moral! (Bonnes Femmes Pas Sympas). J’ai acheté aussi une magnifique écharpe en soie que j’ai sortie tout à l’heure de son emballage de papier de soie rose. J’avais vu cette écharpe dans la vitrine d’une petite boutique sur la place Saint-Rémy (une jolie place carrée avec une église et des terrasses de café, on se serait cru presque dans le sud de la France). C’était un magasin qui proposait aussi tout un tas d’accessoires et un large choix de bijoux en nacre, très jolis. Un mercredi après-midi, j’y suis passée avec ma fille Micaela, ravie de m’accompagner. L’écharpe que j’avais vue en vitrine avait été vendue, mais il y en avait une autre très semblable qui m’a beaucoup plue et que j’ai achetée. Je me voyais déjà la portant pendant l’hiver pour protéger mon cou du froid. Pas question d’être malade cet hiver! Pour compléter mon armure, j’ai aussi acheté dans la même boutique une paire de boucles d’oreille en nacre rose. Voilà, je suis prête pour l’hiver.

00:0000:00

Read Full Post »

Etant donné la météo, le pique-nique s'est transformé en déjeuner.

Le rendez-vous est à midi à l'adresse suivante : Brasserie Browns, 9 Islington Green, Islington, London

Merci de me faire savoir rapidement par email (frenchday@gmail.com) En retour, je vous communiquerai le numéro de portable d’Andrew, un charmant auditeur qui s’occupe de l’organisation sur place.

A samedi! Laetitia

00:0000:00

Read Full Post »

Un loup à Paris

Ce matin, j’ai dû me rendre à Paris pour un rendez-vous avec mon amie Natasha. Nous avions rendez-vous à proximité de la station de métro Grands Boulevards, sur la ligne 9. J’ai pris le train pour Saint-Lazare un peu après neuf heures. Beaucoup de gens se rendaient au travail. J’ai remarqué que beaucoup faisaient grise mine. Pas de doute, c’est la fin des vacances. Il faisait gris aujourd’hui et un peu frais. Certaines personnes avaient déjà abandonné leurs tenues estivales et colorées pour des tenues sombres et hivernales. La gare Saint-Lazare est en travaux. Il y avait un bruit pas possible à cause des marteaux-piqueurs et autres machines infernales. Je suis sortie de la gare, j’ai longé l’hôtel Concorde Saint-Lazare et j’ai descendu la rue d’Amersdam en direction du boulevard Haussmann. En passant distraitement devant la vitrine du Printemps, j’ai cru voir un loup. Un loup? J’ai continué à avancer, puis je me suis arrêtée. Un loup! Je suis revenue sur mes pas. Oui, c’était bien un loup dans la vitrine. Un loup empaillé. Je l’ai pris en photo pour avoir un souvenir de cette rencontre. Quelques mètres plus loin, j’ai croisé un zèbre et un tigre. Le tigre portait négligemment une paire de lunettes de soleil suspendues à son cou. Je ne sais pas quoi penser de ces vitrines. Mais j’étais contente de croiser un loup. Et le tigre était franchement impressionnant. Après le porno chic il y a quelques années, serait-ce la mode à Paris du sauvage chic?

00:0000:00

Read Full Post »

Derniers jours à Dieppe

Voilà, ce sont nos derniers jours à Dieppe. J’ai peine à y croire, c’est passé si vite. Ce matin, je me disais, en longeant le quai du port de plaisance qui mène au centre ville, que Dieppe allait me manquer. Nous commencions juste à avoir nos habitudes ici. A connaître les commerçants qui nous disaient bonjour en nous reconnaissant (je pense à la gentille boulangère). J’ai eu une conversation délirante, mais super sympa hier après-midi avec une jeune marchande de chaussures. Elle me parlait comme si nous étions copines depuis des années et me tutoyait. C’était super! Et puis, il a fait tellement beau pendant tout le mois d’août, nous en avons vraiment profité. Il y avait tellement de choses à voir. Je garderai plusieurs images à l’esprit, qui m’accompagneront encore longtemps. Il y a d’abord le port de plaisance, la longue promenade le long des pontons. En levant les yeux, une église sur une falaise. A marée haute, le soir vers vingt-trois heures, le passage des chalutiers partant en mer et passant sous le pont Ango levé. Le départ du ferry, vers dix-huit heures, sa sirène au moment du départ raisonnant dans toute la ville, mes filles faisant de grands signes aux passagers en partance rassemblés sur les ponts du bateau. La plage dominée par le château fort perché sur sa falaise. Nous l’avons visité, il y a un musée à l’intérieur regroupant des collections de peintures, d’objets liés au passé maritime de la ville, d’ivoires car la ville a un passé artistique lié à l’ivoire, etc. La digue et ses pêcheurs concentrés, rêveurs ou rieurs admirés par les enfants dès qu’ils ont pris un poisson. Voilà, Dieppe, j’espère que ce n’est qu’un au revoir!

00:0000:00

Read Full Post »

La poussette aux roues rouges

Aujourd’hui, à l’occasion de notre promenade matinale dans le centre ville, nous sommes passés devant le fameux magasin de jouets dans lequel Micaela avait repéré, au mois de février dernier, LA poussette aux roues rouges. Les cloches de Pâques ayant ensuite eu la gentillesse de lui déposer sur le balcon (sympas les cloches, hein?). Micaela un bout de pain frais à la main, les lunettes de soleil de star sur le nez, poussant d’un air emprunt de gravité son poupon dans la poussette des cloches, est restée en arrêt devant la vitrine du magasin, bouche bée. Remise de ses émotions, elle a retrouvé sa langue : - Maman, regarde, il y a la poussette aux roues rouges dans la vitrine! La même que la mienne! - Mais, oui, je vois ça! - Oh, je suis trop contente! Merci les cloches! J’avais plutôt remarqué pour ma part un loup géant en tissu, assis à un pupitre d’écolier, drôlement confectionné d’un assemblage de tissus divers et portant une belle cravate rouge à pois blancs sous son sourire mi mennaçant mi amical. Il était impressionnant. Je l’ai fait remarquer à ma fille. - Ah, oui, le loup. Pourquoi est-ce qu’il est assis? Il va manger quelqu’un? Si on rentrait dans le magasin? Oh là là, ça c’est la question piège parce que souvent j’ai autant envie que mes filles de visiter les magasins de jouets. J’ai réussi à éviter le drame en promettant que nous y retournerions la semaine prochaine pour acheter un petit jouet en souvenir de nos vacances à Dieppe.

00:0000:00

Read Full Post »

Le coeur de Neufchâtel

coeurdeneufchatel.jpg

Aujourd’hui, c’était jour de marché à Dieppe. Le petit marché qui a lieu deux fois par semaine sur la place Nationale. Car le grand marché, le plus grand de la région d’après les brochures de l’Office de Tourisme, a lieu le samedi. Je dois avouer que le marché du samedi est gigantesque. Il s’étend dans les rues commerçantes du centre ville, les étals des marchands bien serrés les uns à côtés des autres. Il y a beaucoup de producteurs de fruits et légumes. J’ai acheté des poires la semaine dernières, les meilleures que j’ai mangé depuis longtemps : lourdes, sucrées, juteuses, parfumées et fondantes. Mes filles aussi se sont régalées. Et j’ai également découvert un producteur de Neufchâtel. C’est le fromage phare de la région, il prend souvent la forme d’un cœur. ll existe au moins depuis le Xe siècle! Nous avons essayé plusieurs fournisseurs avant de trouver le bon. Au début, nous l’avons pris un peu au hasard. Puis, nous sommes allés au restaurant Le New Haven sur le quai Henri IV qui propose une bonne cuisine et dans son menu une belle part de Neufchâtel. C’est en le dégustant au restaurant que nous avons compris à quel point ce fromage pouvait être bon! Nous avons alors entammé notre quête. Après en avoir acheté de trop pâteux, trop salés, trop secs, c’est au marché que nous avons trouvé celui qui nous a semblé le plus se rapprocher de celui du restaurant : une pâte moelleuse, un belle croûte fleurie, son goût particulier. Je crois que je vais en rapporter à mes amis en souvenir de vacances. Il y a tellement de bonnes choses ici : la confiture fermière de cassis, les fruits, les salades du jardin et leurs feuilles craquantes, le poisson frais, le jambon et les boudins blancs de la charcuterie Au Saint-Antoine, les bouchées à la reine de la charcuterie Royal, l’agneau de Pré salé de la boucherie du Puits Salé, les babas au rhum de Divernet, la pâtisserie chic de Dieppe, (parce que la vendeuse arrose devant vous d’une belle quantité de rhum le baba avant de le déposer dans la boîte à gâteau). Hum, Dieppe est une ville pour les gourmands!

00:0000:00

Read Full Post »

Londres, le 19 septembre

Chères auditrices et chers auditeurs, après un été chaotique au niveau des podcasts, principalement parce que j’ai rarement pu me connecter à Internet, je reprends la diffusion de trois épisodes par semaine. J’ai dans mon panier à podcast trois épisodes enregistrés à Dieppe que je diffuse cette semaine, puis je reprendrai le cours de mes aventures en région parisienne. Pour ceux d’entre vous qui écoute également Cultivate your French, la diffusion de ce podcast reprendra courant septembre. Mais, venons-en au sujet principal de cet épisode : je serai à Londres le 19 septembre prochain et je serais très heureuse de pouvoir rencontrer mes auditeurs Anglais. Je vous propose de nous réunir autour d’un pique-nique ou bien si le temps contrarie nos projets dans un grand café pour déjeuner. A quelle heure? Midi me semble une bonne idée. Un de mes auditeurs, Andrew, m’a proposé le Regent’s Park qui est proche de la gare de St-Pancras où je reprendrai le train à 17h30. Il faudrait trouver un point de rencontre dans le parc ou bien un café sympathique dans les environs (Andrew m’a parlé du grand café situé dans le Queen Mary's Gardens). Je suis à l’écoute de vos suggestions par email, contactez-moi à l’adresse habituelle : frenchday@gmail.com, ou bien par le biais des commentaires sur le site www.onethinginafrenchday.com Je vous propose de faire le point dans quelques jours par l’intermédiaire du podcast. Je diffuserai un autre épisode comme celui-ci rien que sur ce sujet.

00:0000:00

Read Full Post »