Feed on
Posts

Archive for January 2009

Des colis pour le salon des vins

Aujourd’hui, il fallait absolument que je prépare mes colis pour le salon des vins d’Angers. C’est un  des grands salons professionnels en France. Il a lieu chaque année début février, à Angers donc, qui est située dans la région Pays de la Loire, dans le département du Maine-et-Loire. C’est une des grandes régions viticoles françaises.
Mes livres sur le vin (des guides de conversations français-anglais pour les vignerons) se vendent bien à ce genre d’occasion et la librairie qui tient le stand livres du salon des vins me passe commande chaque année d’une grande quantité d’ouvrages.
Cela demande un certain travail de préparation car chaque livre est accompagné d’un CD audio que je dois mettre dans une pochette. Puis je glisse le livre et le CD dans une petite pochette plastique. C’est la présentation la plus pratique que j’ai trouvé. J’en prépare en général en avance, mais avec la grippe, je n’ai pas eu le temps de me préparer un petit stock. J’ai donc fait du “juste-à-temps” comme on dit en logistique. En plus, hier, je me suis aperçue que je n’avais plus assez de pochettes et j’ai dû demander à mon père d’aller en chercher dans un magasin spécialisé situé près de Roissy. Mon mari a promis de m’aider ce soir. Et ma grande fille adore me passer chaque CD pour que je le range dans sa pochette. La contrainte devient alors un jeu, sauf pour la plus petite de mes filles qui est trop jeune pour participer et que cela rend furieuse.  Lorsque mes colis seront prêts, mon mari les emportera pour moi à la poste demain matin. Ensuite, j’attendrai que la librairie me rappelle pour me donner les chiffres des ventes. En général, ils sont bons et chaque année cela me fait autant plaisir car c’est comme si ces chiffres me disaient que j’ai écrit de bons livres, que les vignerons y reconnaissent leur métier et c’est ce qui me rend le plus fière de mon travail. Tiens, et si ce soir, j’ouvrais une bonne bouteille de vin, un blanc de la Loire en apéritif?

Read Full Post »

Œuf de pigeon

Cet après-midi, après la sieste nous étions mes filles et moi dans le salon. Elles jouaient toutes deux tranquillement. Ma grande fille jouait avec ses quatre poupées qu’elle tentait de toutes faire tenir dans le même petit lit en bois qu’elle a reçu pour Noël. Sa petite sœur avait patiemment entrepris de sortir tous les CD de la bibliothèque. C’est un travail qui demande beaucoup de soin. On commence par en bas, on disperse autour de soi, on regarde fièrement son œuvre avant de passer à l’étage suivant en rigolant.
Moi aussi, je travaillais, mais à mon ordinateur. J’avais des factures à préparer. D’ordinaire, je fais ça plutôt le soir, mais aujourd’hui j’en avais beaucoup et j’avais envie de m’avancer. Une fois mes factures imprimées, j’ai sorti mon classeur pour les ranger. C’est un gros classeur, je l’ai posé par terre à côté de moi. Ma petite fille l’a soudain trouvé plus intéressant que les CD et s’est approchée avec intérêt. Dans sa précipitation elle a glissé et s’est cogné la tête contre le pied de ma chaise. Aïe! Je l’ai vite prise dans mes bras pour la consoler et c’est alors que j’ai remarqué un trait rouge sur son front. Le trait s’est vite transformé en bosse verte. Oh là là! Je lui ai vite passé de l’eau froide sur le visage, puis de la crème à l’arnica et enfin je lui ai mis dans la bouche une dose d’arnica en granules. La bosse avait grossi ressemblant à ... un œuf de pigeon! C’est ainsi qu’on appelle ce genre de bosse. Je vous rassure, Felicia n’a pas pleuré longtemps et quelques minutes après le drame elle était déjà retournée s’occuper des CD. Deux heures plus tard, la bosse avait déjà bien diminué. Ma grande fille lui a dit “Oh, Felicia, tu as décoré ta figure avec une bosse!”.

Read Full Post »

Les prochaines vacances

Cette année, pour les vacances d’été, je ne pourrai pas aller à Perros-Guirec. Mes parents ont dû rendre leur appartement au propriétaire car celui-ci souhaitait le vendre. Mes parents n’ont pas l’intention de prendre une nouvelle location rapidement.
De mon côté, je n’imagine pas passer l’été en banlieue parisienne. Ma grande fille attend déjà avec impatience de revoir la mer, les bateaux et de jouer sur la plage.
Le week-end dernier, j’ai cherché des locations pour l’été sur Perros. Oh là là, c’est hors de prix! Et bien souvent les locations saisonnières sont déjà réservées pour l’été.
Aujourd’hui, j’ai eu une idée. Et si nous passions une partie de l’été en Normandie plutôt qu’en Bretagne? Je ne connais pas bien la Normandie alors j’ai pris une carte de France et les horaires de train pour étudier la question. J’ai d’abord pensé à Granville dont j’ai beaucoup entendu parlé, mais les départs en train se font de la gare Montparnasse. Quitte à aller en Normandie, je préférerais une ville desservie depuis la gare Saint-Lazare qui dessert également notre gare. J’ai alors vu Dieppe. C’est un peu au nord, mais c’est seulement à deux heures de train de Paris et d’après ce que j’ai vu sur Internet cela a l’air très joli. Il y a une vieille ville, de jolies plages et de l’animation avec les ferries. J’ai déjà repéré des locations bien sympathiques. J’ai alors pensé qu’avant de nous décider nous pourrions nous y rendre pour un petit séjour pendant les vacances de février. Hum, revoir la mer!
Ah, bien sûr, l’idée de ne pas aller à Perros me rend carrément triste, j’avais très envie de revoir tout le monde... Aude, sa mère Marie-Claire, Marie-Françoise, Véronique... Ce sera pour une prochaine fois.

Read Full Post »

Commandant Rovère

Ce soir, bravant la pluie et le froid, mes filles et moi sommes allées chercher mon mari à la “gare des saucisses”. La “gare des saucisses” est tout simplement la gare à côté de chez le boucher où j’achète les saucisses de Francfort dont raffolent mes deux petites filles. Hum, rien que de parler de saucisses, je mangerais bien une bonne choucroute!
Donc, nous sommes allées chercher mon mari qui rentrait du travail. Nous étions en avance. Plusieurs trains sont passés sans que mon mari soit dedans.
- Est-ce que c’est le train de Papa? demandait à chaque fois ma petite fille.
- Je ne crois pas. Peut-être sera-t-il dans le prochain.
- Ah. On l’attend alors?
- Oui, on l’attend.
Enfin, le voyageur tant attendu est arrivé et nous sommes rentrés tranquillement à la maison. Sur le chemin, mon mari m’a raconté qu’il avait vu Jean-François Balmer dans le bus.
- Rovère? me suis-je exclamée.
- Oui, en personne, m’a-t-il répondu.
Mon mari avait couru pour attraper son bus à Ecole Militaire ; le bus était presque vide car il venait de prendre son service. Mon mari est allé s’asseoir à sa place préférée et en levant les yeux il a vu à quelques sièges de lui l’acteur Jean-François Balmer. C’est un acteur suisse que j’admire beaucoup et que je connais surtout pour son rôle du commandant de police Rovère dans une très bonne série policière française intitulée “Boulevard du Palais”.
- Il était comment? ai-je demandé à mon mari.
- Comme à la télé, comme Rovère. Et il portait un chapeau. Tu sais je ne l’ai pas trop regardé, je ne voulais pas le déranger.
Oh là là, ce que j’aurais aimé être avec lui dans le bus!

Read Full Post »

Tous les chemins mènent au kiné

Ce matin, mon père est passé nous prendre en voiture pour nous emmener chez le kiné. Vous savez celui que j’allais voir l’année dernière pour le pied de mon bébé. Eh bien, j’y retourne pour faire quelques séances de kiné respiratoire à mon bébé et ainsi la débarrasser définitivement des suites de la grippe. Elle n’aime pas ça, mais une fois la séance terminée elle est vraiment mieux. Moi, ça me fait étrange de retourner tous les jours chez le kiné, je croyais ne plus jamais le revoir.
Donc, mon père a la gentillesse de nous emmener en voiture. Nous avons rendez-vous tous les matins à neuf heures. C’est l’heure de pointe. Alors pour éviter les embouteillages nous faisons un détour par des petites rues et en un quart d’heure à peine nous sommes arrivés. Nous passons par la ville de Bois-Colombes, ce ne sont pratiquement que des rues en sens unique. On se croirait dans un labyrinthe. Pour ne pas nous perdre, j’ai marqué le chemin au crayon sur une photocopie de mon plan de banlieue. Mais il n’y a rien à faire chaque matin nous empruntons un chemin différent. C’est toujours pareil. Je commence à parler avec mon père, nous devenons distraits et comme je suis placée à l’arrière et qu’il y a de la buée aux vitres, j’ai vite fait de ne plus savoir où nous sommes. Ce matin, nous nous sommes retrouvés à mairie de Colombes, c’est-à-dire à l’opposé de là où nous devions nous rendre. On a vite fait de retrouver notre chemin et quelques minutes plus tard nous étions arrivés. Aller chez le kiné c’est un peu comme partir à l’aventure et arriver à bon port malgré les vents contraires. Chaque matin, c’est un nouveau voyage. Par contre, pour le retour, c’est presque comme si la voiture rentrait toute seule à la maison. Je saute de coq à l’âne. Est-ce que vous suivez le Vendée Globe?

Read Full Post »

Laetitia est de retour

Chères auditrices, chers auditeurs, me voici de retour! Je suis désolée que cela ait pris tant de temps, mais j’étais vraiment malade. La grippe, la vraie avec 40 de fièvre, m’a laissée complètement épuisée et m’a fait cadeau en partant d’un torticolis. Mais cela va mieux et je suis très heureuse de vous retrouver. Je peux enfin vous remercier pour vos gentils messages de bonne année et vos bons vœux de rétablissement. Je peux aussi enfin vous souhaiter à mon tour à tous une très belle et heureuse année 2009!

Je profite de cette reprise pour vous parler du livre regroupant les textes de 2007. Vous êtes nombreux à m’avoir demandé comment le commander. Il suffit pour cela de cliquer sur le logo Lulu.com situé en haut à gauche de mon site. Lulu est une entreprise d’impression à la demande qui gère pour moi les commandes et l’impression. Ah, aussi, grâce à Dorien qui m’écoute depuis la Belgique, je me suis aperçue d’un défaut dans l’image principale de la couverture. C’est maintenant réparé (merci Papa!).

Enfin, je voulais vous annoncer que j’ai mis en ligne un nouveau podcast de français le lundi et le vendredi. Il s’agit de “Cultivate your French”, disponible sur iTunes et en ligne sur le site www.cultivateyourfrench.com.
J’ai eu la chance de pouvoir enregistrer les épisodes pour le mois de janvier 24 heures avant de tomber malade! Mais de quoi s’agit-il? Il s’agit surtout de dialogues concernant des situations pratiques dans un français de tous les jours. Par exemple, il y a en ligne un épisode sur le shopping, un autre sur le fait de se promener. Mais je souhaitais également traiter des sujets moins classiques et je pense tout aussi divertissants. Par exemple, j’ai mis en ligne deux épisodes sur le vin. C’est un peu ardu, mais j’ai pensé que cela pourrait intéresser certains auditeurs. Bref, Cultivate your French me donne l’occasion de développer certaines situations qui ne se présentent pas dans “Onething in a French day”. Par contre, c’est un vrai travail d’écrire ces dialogues alors les textes du mois seront disponibles en ligne moyennant une petite contribution financière.
Allez, après toutes ces nouvelles, je vous dis à demain pour un épisode “normal”.

Read Full Post »

Laetitia est malade

Cher auditeurs,
vous m'en voyez désolée, mais je ne peux pas mettre en ligne de podcast cette semaine. Toute ma petite famille a la grippe depuis le week-end dernier. Nous voyons le bout du tunnel alors j'espère vous retrouver très vite! En attendant je vous souhaite à tous un très bon début d'année 2009!
Laetitia

Read Full Post »