Feed on
Posts

Archive for May 2008

Premières cerises et Valençay

Hier, après les abdos et une tétée rapide, j’ai filé au marché faire quelques courses. Chez le marchand de fruits et légumes, j’ai acheté mes premières cerises de l’année, “les premières de la région” m’a dit la marchande, vous savez celle qui est bien sympa. Elle m’a dit :
- Vous savez, cette année nous n’aurons pas beaucoup de cerises. Il n’y en a pas beaucoup. En plus, les pigeons les font tomber. Il ne les mangent même pas, il les font tomber des arbres, c’est tout. Si encore c’était des merles... Ah!
En tout cas, pour les avoir goûtées, ces premières cerises pas trop sucrées mais bien mûres avaient un goût délicieux.
Ensuite, je suis passée chez le fromager que m’avait indiqué mon voisin Jacques.
Comme vous l’aurez remarqué, je vais moins chez le fromager depuis que “mon” fromager est parti à la retraite. En fait, je n’accroche pas trop avec le monsieur qui le remplace. Je l’ai trop souvent surpris à médire des clients. Et puis, la dernière fois, il a fait comme s’il ne me connaissait pas. ça m’a déplu. Je change de crémerie! Alors, j’enquête. Mon fromage test sera le Valençay. Un de mes fromages préférés. Celui du fromager du marché était très bon, mais la vendeuse ne m’a pas demandé comment je le préférais. Dès qu’il sera terminé, j’essaierai un autre fromager. Bien sûr, je vous tiendrai au courant de mes investigations.

Read Full Post »

Abdos

Ce matin, j’avais rendez-vous pour ma première séance de rééducation post-natale chez madame la kiné super sympa qui a son cabinet à deux pas de chez moi. J’avais pris rendez-vous par téléphone la semaine dernière.
- Ah, oui, je me souviens bien de vous. Est-ce que votre fille a des cheveux?
C’est une blague entre nous parce que Micaela est restée sans cheveux pendant très longtemps.
- Oui! Enfin, mais je ne peux toujours pas lui faire des couettes. Dîtes-moi, est-ce qu’il serait possible de prendre rendez-vous pour la rééducation?
- Bien sûr. Est-ce que mercredi 10h30 vous conviendrait?
- C’est parfait. Merci.
Avec cette kiné on rit toujours beaucoup et on se raconte plein de choses (elle aussi a deux jeunes enfants) et les abdos passent plus ou moins en douceur.
Parmi les exercices que je dois faire, il y a celui-ci. Je suis sur le dos, une jambe fléchie, le genou légèrement remonté. Je tends l’autre jambe, la maintiens en l’air et effectue des cercles avec mes pieds, dix dans un sens et dix dans l’autre sens, puis je change de jambe. Vous croyez que j’aurai des courbatures demain?.

Read Full Post »

Fête des mères

Dimanche dernier, c’était la fête des mères! Nous l’avons fêtée, comme l’année dernière, chez ma sœur et son fiancé qui habitent à Paris, dans le Ve (arrondissement).
Plutôt que le traditionnel déjeuner, nous avons innové cette année en organisant un brunch. C’est une suggestion que j’ai faite à ma sœur car ma grande fille va en général faire la sieste vers 13h30 et devient vite bougon dès qu’elle a sommeil. Ainsi, en commençant plus tôt, je pensais que nous serions rentrés  pour la sieste.
Nous devions donc nous retrouver chez ma sœur à 10h30. Le temps que mes parents arrivent (séparément car ma mère était allée acheter des croissants dans une bonne boulangerie de l’Ile Saint-Louis) et nous avons véritablement commencé à manger vers onze heures.
Quel était le menu de notre brunch de fête des mères?
Pour la partie breakfast : de la brioche, des croissants, de la baguette, de la confiture de myrtilles et de la confiture de mirabelles, et un marbré au chocolat.
Pour la partie lunch : du foie gras avec des toasts de pain brioché accompagné d’un verre de Sauternes... sauf pour moi. J’ai juste trempé mes lèvres dans le verre de mon mari. Un Selles-sur-Cher (hum, j’adore ce fromage!) et du Roquefort. Et enfin, du melon. Nous avons beaucoup ri d’ailleurs à propos du melon car ce n’est pas vraiment la saison en France, mais c’était un melon Rouge-Gorge du Maroc! Délicieux d’ailleurs.
Après nous nous sommes offert les cadeaux.

Read Full Post »

Accueil vin

Le jeudi c’est le jour de l’accueil jeux à la PMI. Nous y allons, mes filles et moi avec notre voisine, sa petite fille, qui a le même âge que ma grande fille, et son jeune garçon. Aujourd’hui, nous avions décidé de déjeuner ensemble. Ce n’est pas la première fois que nous faisons ça, c’est sympa et nos filles s’amusent bien ( et se disputent un peu aussi, surtout la mini poussette!)
En sirotant un délicieux jus de pomme fermier, nous avons parlé vin avec la maman.
- Il y a un bon caviste de l’autre côté de la gare, à côté de la fromagerie. Vous le connaissez?
- Oui, nous y allons souvent avec mon mari. En fait, mon beau-père est un passionné de vin. Il lui faut toujours des bouteilles spécifiques pour ses dégustations et ce caviste nous les a toujours trouvées.
- Il a gagné le prix du meilleur caviste d’Ile-de-France il y a quelques années. Enfin, nous allons souvent cave Augé à Paris parce que c’est sur le chemin du travail de mon mari.
- Hum, en tout cas, cela fait longtemps que je n’ai pas bu un aussi bon jus de pommes.
- Nous le rapportons de Bretagne. C’est un producteur qui fait aussi du très bon cidre.
- Nous aimons beaucoup le cidre aussi.
- A Perros-Guirec, il y a un merveilleux caviste à l’entrée du port. Il vend un cidre blanc fait à partir de pommes sans tanin. C’est étonnant et très bon. Vous connaissez?
La conversation s’est arrêtée là car nous avons dû intervenir pour séparer nos filles qui se disputaient la poussette.

Read Full Post »

Message in a bottle

Notre voisine du dessous est une personne âgée, gentille et complètement obsédée par le chat de nos voisins. Elle est persuadée qu’il vient faire ses besoins sous sa fenêtre et l’odeur (que jamais personne n’a senti) lui cause beaucoup de soucis. Je l’ai d’ailleurs surprise l’autre jour cachée derrière ses volets.
- Je guette le chat, m’a-t-elle dit en parlant doucement.
- Ah, bonne chasse alors!
Tout à l’heure, notre petite voisine de deux ans et demi a fait tomber son biberon par la fenêtre. J’étais à mon bureau alors je l’ai vu passer, sans réaliser de quoi il s’agissait exactement. J’ai ouvert la fenêtre pour jeter un œil. Au même moment l’interphone sonnait. C’était notre voisine du dessous, qui marche avec une canne, qui ne voit plus grand chose et qui est sourde comme un pot. Plus rapide que son ombre, comme Lucky Luke, elle avait déjà repéré le biberon (malgré la canne, la mauvaise vue, etc).
- Micaela a fait tomber son biberon!
- Non, ce n’est pas Micaela, c’est Elena.
- Ah, si vous voulez vous en servir comme démaquillant, je crois qu’il est foutu.
- Merci!
Surréaliste, n’est-ce pas, comme conversation? En fait, plus j’y pense plus je crois que chacune de mes rencontres avec cette voisine était surréaliste.

Read Full Post »

Impôts

Ce matin, alors que je partais faire quelques courses avec mes deux filles, j’ai croisé l’homme de ménage qui s’occupe de notre résidence. C’est un monsieur très gentil qui vient de Tunisie. Il parle peu et il travaille beaucoup. Je lui demande toujours des nouvelles de sa petite fille qui va bientôt avoir un an.
Il m’a interpellée.
- Madame, je voulais vous poser une question. C’est à propos des impôts. Est-ce que pour les enfants il faut une fiche d’état civil?
- Non, pas dans mes souvenirs.
- Je peux vous montrer ma déclaration. Vous avez cinq minutes?
- Oui, bien sûr.
Il m’a rapporté la photocopie de sa déclaration et nous avons regardé ensemble ce qu’il devait écrire.
- Est-ce que vous pourriez l’écrire pour moi?
- Oui, vous n’avez qu’à passer me voir tout à l’heure. Je serai chez moi dans une heure.
Il est passé et entre temps j’avais vérifié à propos des fiches d’état civil. Non, aucune fiche n’était nécessaire.

Read Full Post »

Tarte aux fraises

Avec ce temps estival, j’ai eu envie d’une tarte aux fraises. Logique, non? En fait, pour être honnête la deuxième tarte de la semaine. Vous vous souvenez que, dimanche, Trevor nous a emmené dans une bonne boulangerie. Il m’avait vanté leur tarte aux fraises alors, bien sûr, j’en avais acheté une. Il faut dire qu’elle était très appétissante. Elle était bonne aussi, mais si grosse que j’ai dû la manger en deux fois. En fait, je l’ai trouvée presque trop riche. Une tarte pour un homme en quelque sorte. Beaucoup de pâte, une bonne couche de crème d’amande et de la crème pâtissière, le tout faisant au moins deux centimètres d’épaisseur.
Je préfère les tartes du pâtissier à 20 minutes à pieds de chez moi, vous savez celui qui fait de si bons palmiers. Il y a moins de pâte, moins de crème d’amande, mais le goût est très présent et il y a beaucoup de fraises.
Un comparatif s’imposait. J’ai donc emmené mes deux filles ce matin à l’autre bout de la ville chercher une tarte aux fraises. La plus grande dans la poussette et l’autre dans le porte-bébé. Toute une expédition!
Hum, je n’ai pas été déçue! Je préfère vraiment les tartes de mon pâtissier.

Read Full Post »

Wifi

Aujourd’hui, je n’avais pas envie de faire la sieste. J’ai donc profité de mes quelques heures de liberté pour découvrir comment utiliser le Wifi sur mon ordinateur portable. J’ai patiemment lu la documentation technique fournie avec ma “box”. ça avait l’air très simple. Je suis d’abord allée recopier les chiffres de ma clé WAP notés sur une étiquette en dessous de ma box. Opération rendue peu aisée parce qu’elle est située sous mon bureau. Ensuite, j’ai connecté airport sur mon portable (c’est un Macbook). Et j’ai obtenu une liste impressionnante de connexions possibles. Il s’agissait de toutes les boxes des alentours qui émettaient. J’ai repéré la mienne. J’ai saisi la clé WAP et bien sûr, j’ai eu un message d’erreur. J’ai recommencé, pensant que je m’étais peut-être trompée dans la saisie, mais non, j’ai à nouveau eu le message d’erreur.
J’ai alors repris la documentation technique.
- Ah, il faut que la diode clignote sur la box... Hum, voyons voir, non, la lumière est fixe. Ah, il faut que j’appuie sur ce bouton. Voilà.
Oh, miracle, j’ai retapé les chiffres de ma clé WAP et ça a marché! Voilà, je suis Wifi maintenant. Mais, j’utiliserai cela avec parcimonie, cela me fait un peu peur ces ondes qui transportent des gros fichiers en passant ni vues ni connues par toutes les cellules de mon organisme. Pas vous?.

Read Full Post »

Zéro de conduite

Dimanche matin, nous sommes allés à Paris, mon mari, mes deux filles et moi, pour faire une petite balade avec nos amis Canadiens Trevor et Natasha. Cela faisait une éternité que nous ne nous étions pas vus. Nous avions rendez-vous à 10 heures place de Bitche dans le dix-neuvième arrondissement, à deux pas de là où habitent nos amis.
C’était jour de marché et nous avons eu du mal à trouver une place pour garer notre petite twingo. Nous sommes arrivés légèrement en retard. Mais quelle joie de se revoir!
Cependant, Natasha était seule.
- Trevor n’est pas là?
- Non, il est encore au marché, il ne va pas tarder à arriver.
Le temps de discuter un peu (Natasha m’a montré le livre très intéressant d’un auteur Londonien), pour Micaela de faire un tour de toboggan et Trevor est arrivé.
Nous nous sommes promenés le long du bassin de la Villette. J’aime bien cette promenade, surtout quand il fait beau. On se croirait en vacances.
Cela faisait longtemps que je n’étais pas venue et je n’avais jamais vu le deuxième cinéma MK2. En fait, deux cinémas MK2 se font face chacun sur une rive du bassin. Un petit bateau fait la navette entre les deux rives et porte le nom suivant : “Zéro de conduite”.
Natasha ne connaissait pas l’expression. Je lui ai expliqué qu’auparavant on notait le comportement à l’école, la conduite, et qu’obtenir un zéro... ce n’était pas bien du tout. Mon mari a alors complété l’explication. C’est aussi le titre d’un film de Jean Vigo.
- Ah, c’est donc pour cela que le bateau s’appelle ainsi! me suis-je exclamé.
Nous avons continué notre promenade. Nos pas nous ont mené jusqu’à la boulangerie préférée de Trevor, celle de Boris Portolan, meilleur ouvrier de France. “Second best croissant in Paris”, selon Trevor.

Read Full Post »

Mini vacances

Ce week-end, nous avons profité du pont du 1er mai pour rendre visite à la cousine de mon mari. La cousine, son mari et leur petite fille habitent près de Reims. Nous leur avions déjà rendu visite au mois d’octobre l’année dernière.
La dernière fois, nous y étions allés en train. Maintenant que nous sommes quatre, nous avons préféré prendre la voiture.
Nous sommes partis vendredi matin. La veille au soir mon mari a réalisé que nos cartes routières avaient disparu de la voiture. Nous nous sommes donc basés sur les indications d’un site Internet. Vous savez, prenez telle route, tournez à gauche, suivez telle direction, etc. Un peu comme un GPS.
Bref, en suivant ces indications nous nous sommes perdus. J’étais super en colère. Je répétais hors de moi “ Ah, c’est la dernière fois qu’on utilise ce site! C’est nul ce truc!”.
Nous sommes quand même arrivés à peu près à l’heure prévue. Avec le beau temps nous avons passé un super week-end : les maris ont joué à la pétanque, nos filles ont fait de la balançoire, nous avons déjeuné dehors, lu des histoires dans l’herbe, fait de belles siestes et de jolies promenades.
Et nous avons eu un cadeau supplémentaire. Dimanche matin, alors que nous nous préparions à partir, Eric, le mari de la cousine, nous appelle.
“Venez voir!”. Il y avait dans le ciel à quelques mètres seulement au dessus de nos têtes une magnifique montgolfière! Je ne sais pas vous, mais moi je rêve de faire un petit vol en ballon.

Read Full Post »