Feed on
Posts

Archive for January 2008

La coiffeuse

Ah, ah, un nouveau mystère de résolu! Vous vous souvenez qu’en rentrant de Bretagne j’avais découvert avec surprise que le salon de coiffure où j’allais était fermé et qu’un médecin y avait installé son cabinet.
Mon voisin Jacques pensait que la coiffeuse avait décidé de prendre sa retraite, mais cela m’étonnait parce que la dernière fois que j’y étais allée, elle m’avait dit de revenir au mois de septembre. Elle n’avait donc aucunement l’intention de prendre sa retraite.
Et bien, aujourd’hui, jour où j’avais rendez-vous chez un autre coiffeur pour enfin me faire couper les cheveux, qui m’a abordée dans la rue alors que je faisais mes courses? La coiffeuse!
- Oh, ça me fait plaisir de vous voir, m’a-t-elle dit. Mais vous avez un bébé!
- Oui. Une petite fille. Je pensais justement à vous, je me demandais ce que vous étiez devenue.
- J’ai pris ma retraite.
- Mais, ce n’était pas prévu!
- Non, ça c’est fait comme ça. Mon médecin cherchait un nouveau cabinet et je lui ai proposé de reprendre mon local. C’était l’occasion. D’ailleurs, j’ai rendez-vous chez lui.
- Vous habitez le quartier?
- Non, mais je ne suis pas très loin et je viens souvent pour voir mes amis. Cela faisait tellement longtemps que je travaillais ici. Je suis désolée de ne pas vous avoir prévenue de mon départ, mais je n’avais pas les coordonnées de toutes mes clientes. J’ai prévenu toutes celles que j’ai pu.
- Cela m’a fait plaisir de vous revoir. J’espère que nous aurons à nouveau l’occasion de nous croiser.
- Oh, certainement!
Et voilà, c’était bien Jacques qui avait raison : la coiffeuse avait bien pris sa retraite.

Read Full Post »

Trajet en bus

Aujourd’hui, j’ai à nouveau emmené mon bébé chez le kiné pour son pied. Mais cette fois, je n’ai pas pu me faire accompagner en voiture par mon père ; j’y suis donc allée en bus. Cela faisait des mois que je n’avais pas pris le bus.
La première chose que j’ai découverte et que je n’avais jamais remarquée, c’est que le poteau qui indique l’arrêt de bus est désormais équipé d’un petit écran qui indique le temps d’attente. Je connaissais le système à Paris et je suis contente qu’il ait été étendu à la banlieue. C’est vraiment très pratique. Enfin, disons que cela rend l’attente un peu moins stressante. Ce matin, le temps d’attente était de 4 minutes. Et ce temps était exact ; le bus est bien arrivé au bout de 4 minutes.
La deuxième chose que j’ai découverte est le nouveau système de tarification. J’en avais vaguement entendu parler. Un ticket est valable pour un trajet en bus avec correspondance dans la limite d’une heure et demi. A condition d’avoir acheté ce ticket auprès d’un revendeur RATP (la régie qui exploite le métro, les bus parisiens et certains bus de banlieue). Si vous faîtes l’erreur (comme moi) de ne pas acheter votre ticket à l’avance, vous devrez acheter votre ticket dans le bus et il ne sera valable que pour un seul trajet.
Pour me rendre chez le kiné, je devais emprunter deux bus, donc acheter deux tickets. En fait, j’ai fait une partie de trajet à pied parce que j’étais en avance et je n’ai pris que le premier bus.
Le troisième chose que j’ai découverte, enfin, redécouverte, est une sensation, celle qu’il est bien agréable de voyager en bus, c’est tranquille : on regarde les gens, on regarde dehors et on se laisse conduire.

Read Full Post »

Le blog de Hervé Bizeul

Je lis régulièrement le blog de Hervé Bizeul qui est vigneron à Vingrau dans le Roussillon et qui fait partager grâce à Internet sa vie de vigneron et beaucoup plus que ça. Les amateurs de vin, de cuisine et de belle écriture se régaleront de ses billets.
Car en plus d’être extrêmement sympathique (j’ai toujours l’impression de lire la lettre d’un ami quand je le lis) et toujours intéressant, Hervé Bizeul a une belle plume. Je suis toujours épatée par sa capacité à transmettre ses émotions sur son vin ou celui d’autres vignerons qu’il admire, mais aussi par exemple un paysage, ou une tâche de son travail. Cela me touche peut-être plus que les descriptions des vins (que j’adore, surtout que je suis en manque, entre mes deux grossesses et mes deux allaitements, cela fait bientôt trois ans que je ne bois pas de vin).
Récemment, Hervé Bizeul a écrit un billet sur la taille des vignes que j’ai trouvé magnifique. Il commence son billet par l’évocation d’une belle photo qu’il a manqué alors qu’il rentrait en voiture : un homme, seul, au milieu d’une parcelle de vignes. Je le cite “debout, pensif, fier du travail réalisé, mais aussi un peu effrayé par l’étendue de celui qui restait à faire, il illustrait merveilleusement tout ce que cette tâche a d’épuisant, de répétitif, de dur”. Il explique ensuite pourquoi ce travail de la vigne est plus complexe qu’on ne peut l’imaginer au départ. La fin du billet évoque les “cycles invisibles” de la vigne : Hervé Bizeul nous confie presque un secret et un de ces secrets qui même ici à Paris rend la journée plus belle.
J’avais envie de lui dire que ce qu’il avait écrit était très beau en faisant un commentaire sur son site. Mais, moi, je ne suis pas aussi douée que lui pour m’exprimer.
Alors, j’ai pensé qu’un moyen de lui dire était de vous parler de son blog ; peut-être que parmi vous, chers auditeurs, il y a des amateurs de vin qui seraient ravis de découvrir ce vigneron aux vins si particuliers et à la si belle plume.

Read Full Post »

Régime crétois

Je vous interdis de rire, mais je suis au régime. Pour la première fois de ma vie! Enfin, ce n’est pas trop difficile parce que je mange plutôt équilibré.
Je vous vois déjà en train de dire : - Mais elle se moque de nous cette petite Laetitia! Elle qui n’arrête pas de nous parler de bonnes choses, de pâtisseries, de fromages, de bons petits plats!
Je vous arrête tout de suite. Les apparences sont trompeuses. Je ne me gave pas, je suis raisonnable, c’est tout. Et j’ai plutôt la ligne... enfin, j’avais plutôt la ligne. Mais je sais que ça va revenir.
Non, le problème c’est que d’après mes analyses je manque de ci et de ça : des omégas 3, du sélénium, du fer, des vitamines ... etc.
Mon docteur m’a conseillé de lire un livre intitulé “Les bienfaits du régime crétois” et m’a quasiment ordonné de manger du poisson quatre fois par semaine. J’admets que je suis plutôt viande que poisson.
Bon, alors, depuis une semaine, je mange du poisson. Hier, j’ai acheté à la Biocoop des harengs doux. Le monsieur de la Biocoop m’a donné sa recette.
- Vous coupez les filets en morceaux, ensuite vous râpez du curcuma sur les morceaux, vous ajoutez du citron et un peu d’huile d’olive. Et voilà, vous m’en direz des nouvelles!
Les nouvelles : c’était bien bon!

Read Full Post »

Déménagement

Hier soir, j’ai téléphoné à mon amie Sylvie pour lui souhaiter à elle et sa famille une bonne année. Nous sommes amies depuis le lycée. Nous étions dans la même classe en première. Je me souviens que la première fois que nous nous sommes adressé la parole nous étions à la bibliothèque du lycée. Nous avons découvert en discutant que nous écoutions toutes les deux l’horoscope de Jean Rignac le matin sur RTL (c’est une station de radio) avant de partir en cours. Je me souviens de ce détail parce que cet astrologue avait une voix particulière et que nous avions ri en l’imitant.
Bref, depuis, nous sommes restées très bonnes amies et quand nous nous parlons au téléphone nous avons toujours plein de choses à nous raconter tout en en oubliant toujours la moitié!
Hier, Sylvie m’a annoncé qu’elle déménageait. La voix un peu tremblante, j’ai demandé :
- Où ça?
Car Sylvie et moi habitons à vingt minutes à pieds l’une de l’autre et que, sans elle, vivre ici ne serait plus vraiment comme avant.
- Oh, pas très loin, nous déménageons à deux rues.
- Ouf, tu m’as fait peur!
Elle m’a alors raconté les circonstances de l’achat de leur nouvel appartement. Les personnes à qui Sylvie et son mari ont acheté leur appartement était un couple qui avait prévu de partir en province dans quelques années et qui s’est retrouvé brusquement devant le fait accompli. C’était tellement brusque que la femme a pleuré lors de la signature de la vente. J’ai trouvé cette histoire touchante.

Read Full Post »

Les soldes

ça y est, c’est les soldes! ou en français correct “ce sont les soldes”! Les soldes ont commencé mercredi dernier, mais j’étais trop occupée pour pouvoir faire la queue dès 6 heures du matin devant mon magasin préféré comme certains Français qu’on a vu à la télé. Chaque année c’est la même chose!
Non, moi, je préfère faire les choses plus tranquillement, c’est plus chic, vous ne trouvez pas? Je suis allée faire quelques courses vendredi matin. C’était très calme et dans mon magasin de vêtement préféré (Chattawak) j’étais la seule cliente. J’ai pu essayer tous les articles que je voulais et en plus dans la cabine de mon choix! La vendeuse était entièrement à mon service et je me suis bien amusée. J’ai presque essayé tout le magasin! C’était le vrai luxe.
Jusqu’au moment où mon bébé, bien installée dans les bras de son père, m’a rappelée à l’ordre. “Ouin, ouin”.
La vendeuse a regardé mon mari surprise.
- C’est bébé qu’on entend? Il est là, dans ce sac?
- Oui, a répondu mon mari.
- Mais c’est super pratique! Où avez-vous trouvé ce porte-bébé? Moi, je croyais que c’était simplement un sac! Je peux le voir ce petit bout? Oh qu’elle est mignonne!
J’ai payé mes articles (deux pantalons, une jupe et un manteau) et nous sommes rentrés.

Read Full Post »

Les malheurs de Sophie

Le jour de Noël, dans la conversation, j’ai raconté que j’avais entendu parlé d’un livre de recettes inspiré des recettes de la Comtesse de Ségur, la fameuse auteur de livres pour enfants. Qui n’a pas lu “Les malheurs de Sophie”? Euh, moi!

Reprenons le cours de mon récit, ma mère s’est alors exclamé : Elle était russe, non?

Mon mari : Oui, son père était le général qui a donné l’ordre de brûler Moscou pour lutter contre l’armée de Napoléon.

Ma mère : Comment s’appelait-il déjà?

Moi (pas très en forme intellectuellement ce jour-là - heureusement, je crois que c’est passé inaperçu) : Ce n’était pas Kouragine?

Ma mère : est-ce que quelqu’un se souvient des titres de ses autres ouvrages?

Alors, là, tout le monde s’y est mis : ma mère, mon père, ma sœur, son fiancé et mon mari. Et bien, c’est mon mari qui en connaissait le plus! et qui en avait le plus lu. J’étais bien surprise, mais finalement pas étonnée.

Depuis, je me suis achetée “Les malheurs de Sophie” et je lis un malheur chaque soir avant de m’endormir. Et cela me plaît beaucoup. C’est bien écrit et toujours drôle.

Read Full Post »

Galette-calzone

Dimanche, nous avons fêté les rois avec nos amis Samantha et Robert. J’avais prévu de préparer une galette fourrée au chocolat la veille. J’avais acheté tous les ingrédients et surtout la pâte feuilletée depuis plusieurs jours. Je savais par expérience qu’en m’y prenant trop tard j’aurais du mal à trouver de la pâte feuilletée. En général, à cette époque, les magasins sont dévalisés car tout le monde veut faire sa propre galette.
Finalement, samedi soir, je ne me suis pas senti le courage de faire de la pâtisserie. J’ai dit à mon mari “Et si on faisait la galette demain matin?”.
Dimanche matin, j’étais trop occupée à allaiter et j’ai confié la confection de la galette à mon mari. Il s’en est très bien sorti pour réaliser la crème au chocolat qui devait fourrer la galette. Mais au moment où il a sorti les deux rouleaux de pâte qui devaient constituer notre galette, catastrophe, un des rouleaux de pâte avait une drôle de couleur... Impossible de l’utiliser.
Je me suis donc dépêchée de sortir pour trouver un autre rouleau de pâte feuilletée. Dans mon quartier, il y a pas mal de commerces ouverts le dimanche matin. J’ai fait trois magasins différents et je n’ai malheureusement pas trouvé de rouleau de pâte. Mais cette balade dans l’air frais du matin m’a donné une idée.
Nous avons fait une demi galette en pliant le bon rouleau de pâte en deux, comme un calzone! Effet garanti auprès de nos invités!

Read Full Post »

Tétées radiophoniques

Pendant les longues séances de tétée, j’ai plusieurs activités : je prends des notes pour mon travail (quand mon bébé tète à gauche je peux écrire car je suis droitière), je lis des revues de cuisine ou d’informatique et j’écoute la radio. Je me suis offert une petite radio avec des écouteurs. Depuis que j’ai cette petite radio, je suis au courant d’une foule de choses. Bien sûr, j’écoute les informations, mais aussi des émissions sur l’environnement, l’architecture, le jazz, les concerts à Paris, la cuisine, etc. J’ai sélectionné cinq stations : France Culture, France Musique, France Infos, FIP et France Inter.
C’est ainsi qu’à Noël, j’ai pu “briller” à table quand ma sœur nous a dit être allée voir avec son fiancé “L’Etoile”
- Ah, oui, “L’Etoile” de Chabrier à l’Opéra Comique mis en scène par Macha Makeïeff et Jérôme Deschamps. Il paraît que c’est bien.
L’autre jour, quand mon mari s’est réveillé, j’ai pu lui annoncer le scoop de la nuit :
- Sarkozy sort avec Carla Bruni, l’ex top-model, ils sont allés à Dysneyland ensemble!
Et ce matin, je lui ai parlé du livre de Jacques Fleurentin, ethno-pharmacologue, sur les plantes et des propriétés diurétiques du fenouil, seulement quand il est distillé dans de l’alcool. Bon, c’était beaucoup plus sérieux que ça, ça parlait aussi de biodiversité, de savoir des plantes dans les différentes cultures et de l’incongruité du déremboursement par la sécurité sociale des médicaments à base de plantes.
En conclusion, l’allaitement maternel a vraiment des avantages insoupçonnés!

Read Full Post »

Lettre de soutien

Aujourd’hui, j’ai tenu une promesse et j’ai rédigé une lettre de soutien à mon boucher.
Vous vous souvenez que je l’avais croisé il y a quelques mois et que j’avais appris qu’il avait été dépossédé de sa boutique. Il m’avait également appris qu’il tenait une petite boucherie dans Paris. Avant mon accouchement, j’ai eu l’occasion de passer le voir à Paris. Il était très content et tout surpris. On s’est fait la bise, c’est vous dire!
Il m’a donné de ses nouvelles et il m’a confié son intention de convaincre les actionnaires de son ex-boucherie de lui rendre la direction de la boutique. Il a trouvé cette solution plutôt que de se battre contre eux. Il voulait leur démontrer qu’il pouvait mieux faire que l’équipe en place. Je n’ai aucun doute là-dessus.
- Est-ce que je peux faire quelque chose pour vous? lui ai-je demandé.
- Si vous pouviez m’écrire une lettre de soutien. Il m’en faut le maximum avant l’assemblée générale des actionnaires.
Je lui ai promis de la lui envoyer. Je l’ai donc écrite cet après-midi. C’était la première fois que j’écrivais une lettre de soutien et je ne savais pas trop comment m’y prendre. J’ai cherché quelques exemples sur Internet que j’ai adapté à la situation de mon boucher. J’espère que cette lettre lui sera utile et que nous le retrouverons bientôt.

Read Full Post »