Feed on
Posts

Archive for September 2007

Cuisine et terroirs

“Cuisine et Terroirs” est le nom du magazine de cuisine que j’achète tous les trimestres. Je l’aime bien parce qu’il y a des recettes appétissantes (bien sûr), mais également des reportages sur des restaurants ou des tables d’hôtes dans les régions et une belle sélection de vins à déguster avec les recettes.

Ces derniers jours, j’ai potassé fébrilement mes derniers numéros car ce soir nous avons des invités. Mon mari a invité deux collègues et leurs femmes à dîner. Ca fait très pompeux comme ça, mais c’est en fait un dîner tout à fait amical.

Ce qui m’embête dans les dîners ce sont toutes les allers et venues que l’on fait à la cuisine pour apporter les plats. On ne peut pas profiter de ses invités. Alors, j’ai décidé d’innover et de préparer plusieurs recettes à picorer qui constitueront le repas.

Voici donc le menu que j’ai choisi :
- Consommé de cerfeuil aux ravioles (je vous en ai déjà parlé)
- Friand de veau
- Salades de pâtes aux courgettes et aux pignons
- Clafoutis aux poireaux

J’espère que mon dîner sera réussi! Souhaitez-moi bon courage!

Read Full Post »

Changements dans le quartier

Il y a eu pas mal de changements dans les commerces de mon quartier durant l’été. Entre autre la fermeture d’un Franprix pour travaux qui a réouvert aujourd’hui et que je suis allée visiter parce que je suis curieuse!

Il est certain que le magasin est désormais beaucoup mieux. Avant s’y rendre c’était un peu comme faire un voyage dans les années 80. Tout faisait très daté : du sol, à la petite barrière à l’entrée, l’éclairage pas assez puissant, etc. Bref, c’était assez glauque. Maintenant, c’est un magasin normal : moderne et lumineux.

J’en profite donc pour vous rendre compte des autres changements. D’abord, le marchand de journaux Pascal a fait faillite et a quitté son magasin. Il va me manquer. Un autre monsieur a repris le magasin, a fait des travaux tout l’été et l’a rouvert début septembre. Il a l’air sympathique aussi. Mon voisin Jacques, qui a discuté avec lui, m’a dit que ce monsieur tenait également un autre magasin de journaux dans un quartier tout proche du nôtre.

Enfin, je vous annonce que la coiffeuse qui tenait le salon de coiffure pour mamies a pris sa retraite. Son salon est devenu le cabinet d’un ostéopathe.
Mais où est-ce que je vais aller me faire couper les cheveux maintenant?

Read Full Post »

Vous savez que ma petite fille va deux fois par semaine, le mardi après-midi et le vendredi matin, à la halte-garderie. Et cela depuis le 7 septembre. La rentrée a été un peu difficile pour elle et au début je ne la laissais qu’une heure le matin et une heure l’après-midi après la sieste.

Finalement, vendredi cela s’est tellement bien passé que les puéricultrices, après une mini réunion car elles prennent la chose très au sérieux, ont décidé d’essayer la sieste à la garderie. J’ai donc emmené ma fille ce midi à 13h15 après lui avoir longuement expliqué qu’elle allait “faire dodo à la garderie”, qu’elle y goûterait et qu’ensuite je viendrais la chercher.

Elle a un peu pleuré quand je l’ai laissée, mais au même moment elle a remarqué que les autres enfants jouaient avec des chevaux en plastique. Finalement, elle les a rejoint en pleurant prise entre son chagrin et son immense curiosité pour les chevaux.

Au moment où j’écris ce podcast, il est bientôt 16 heures et je n’ai pas eu d’appel de la garderie me demandant de venir chercher ma fille. C’est donc que tout doit bien se passer!

Cela me fait tout drôle d’être à la maison sans elle. Finalement, j’ai hâte d’aller la chercher.

Read Full Post »

Brioche maison

Ah, ah, ça y est, j’ai préparé ma première brioche maison dans ma nouvelle machine à pain! Il me fallait une occasion et ma visite prévue cet après-midi chez mon amie Caroline était l’occasion parfaite.

Je m’y suis mise tout de suite après le petit-déjeuner car le programme “brioche” sur ma machine à pain est tout de même assez long : plus de 3h30 pour une brioche d’un kilo.

Les préparatifs étaient assez rapides. J’avais repéré une recette de “brioche légère” sur le site machine-a-pain.com. J’ai donc simplement suivi les instructions. En fait, quand on utilise une machine à pain, on ne réalise pas vraiment une recette. On dépose les ingrédients nécessaires à la recette dans un ordre bien précis dans le moule de la machine. On appuie sur quelques boutons et le tour est joué.

En fait, toute la difficulté consiste à adapter la recette à sa propre machine. En effet, chaque machine a son “taux d’humidité”. Il s’agit du rapport liquide/farine. Les recettes sont souvent données pour un taux d’humidité (TH) de 60 % alors que ma machine à pain a un taux de 65%. Je dois donc mettre un peu plus de liquide pour une même quantité de farine.

Pour ma première brioche tout s’est bien passé. Elle avait le même goût qu’une brioche de chez le boulanger et tout le monde chez Caroline s’est régalé!

Read Full Post »

La dame du 22

Aujourd’hui, j’étais à Monoprix, en train de regarder la composition d’une purée de courgettes, quand une dame dit bonjour à mon bébé et commence à lui faire la conversation.
- Tu es bien jolie toi! Oh, quel beau sourire tu me fais!

La dame me dit ensuite que j’avais une bien jolie petite fille. Cette dame, je la connaissais. Elle habitait l’immeuble en face de chez nous avant que nous ne déménagions. On se disait bonsoir lorsque par hasard nous fermions nos volets ensemble. J’ai toujours regretté d’être partie sans lui avoir dit au revoir. Depuis, je l’avais croisée plusieurs fois puisque nous habitons toujours le même quartier, mais je me rendais bien compte qu’elle ne me reconnaissait pas. Il faut dire qu’elle est assez âgée. C’était l’occasion de lui adresser la parole.
- Madame, vous habitez rue Balzac, n’est-ce pas?
- Oui...
- J’ai habité en face de vous au 24 pendant 7 ans. Nous avons déménagé il y a trois ans. Nous sommes rue des Bruyères, maintenant.

Elle ne se souvenait pas de moi, mais elle était très heureuse que je lui parle et nous avons discuté cinq minutes. Elle m’a dit qu’elle habitait son appartement depuis juin 1972!

Nous nous sommes quittées et elle m’a demandé de lui dire bonjour la prochaine fois que je la croiserais car ça lui fera bien plaisir.

Read Full Post »

Week-end à Lyon

Hier soir, je suis rentrée en train de Lyon. J’y ai passé trois jours chez mes beaux-parents qui habitent en proche banlieue lyonnaise. C’était un agréable week-end prolongé! Surtout que chez mes beaux-parents, qui sont Italiens, on mange très bien!

Voilà un petit aperçu culinaire de notre week-end :
- samedi, de la focaccia. Il s’agit d’une pâte à pain cuite dans un moule rond, garnie de tomates et d’origan. On s’en découpe une part, on la recouvre d’une tranche de mortadelle et l’on mange avec les mains comme on le ferait pour une part de tarte. Hum, c’est très très bon!
- dimanche c’est le jour de la pasta asciutta. De longues pâtes ondulées simplement à la sauce tomate au jus de viande et recouvertes de fromage de chèvre frais râpé.
- Hier midi, le plat préféré de mon mari : des pâtes aux artichauts. Pour ce plat, ma belle-mère utilise des ditali qui sont comme des petits bouts de macaroni. Le plat est servi avec du pecorino râpé.

Nous avons aussi fait une promenade dans le vieux Lyon dimanche matin. Nous avons marché de Saint-Jean (une église), jusqu’à la place Bellecour où se trouve la statue de Louis XIV à cheval. Il faisait beau et chaud, c’était bien agréable. Beaucoup de magasins étaient ouverts. Je suis passée devant chez Giraudet dans l’espoir de pouvoir m’acheter quelques quenelles au brochet, mais, malheureusement, c’était fermé! Ce sera pour une autre fois.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Primatiale_Saint-Jean_de_Lyon
http://www.lyon-passionnement.com/decouverte/lieux/bellecour/index.htm

Read Full Post »

Rencontre avec Chapeau

Vous vous souvenez,il y a quelque temps, je vous ai parlé de mon boucher. Celui qui porte un chapeau et que j’ai d’ailleurs surnommé “Chapeau”. Vous vous souvenez certainement que je regrettais que Chapeau ait quitté sa boutique de banlieue pour celle qu’il venait d’ouvrir dans Paris. Je trouvais son remplaçant si peu aimable que je me demandais si j’allais continuer à y aller.

Et bien, aujourd’hui, en faisant des courses, j’ai rencontré Chapeau. Toujours aussi aimable et souriant.
- Bonjour Madame, ça me fait plaisir de vous voir. Vous allez bien?
- Oui, je vous remercie. Et vous? Je suis contente de vous voir. Vous nous manquez!
- Moi, ça va mieux, mais je suis passé par des moments difficiles.

Et c’est ainsi que j’ai appris que Chapeau n’était plus propriétaire de sa boucherie, qu’il avait perdu ses magasins (en banlieue et à Paris), son nom et sa maison parce que ses investisseurs l’avaient mis à la porte (en résumé). J’étais atterrée. Chapeau est actuellement en procès avec ces investisseurs pour récupérer au moins son nom. Mais il est un homme de ressources et grâce à un ami il a pu reprendre une nouvelle affaire à Paris. Je lui ai promis de passer le voir bientôt!

Quand même, quelle histoire! Je n’en reviens toujours pas!

Read Full Post »

Coupe du monde de rugby

Coupe du monde de rugby
Vous le savez certainement, la Coupe du monde de rugby a lieu en ce moment en France. Aujourd’hui, ma sœur est passée nous voir et nous avons discuté du fait qu’on en parlait peu.

C’est vrai, l’événement est partout : à la télé, dans les médias, dans les bars qui sont décorés pour l’événement mais nous en parlons très peu entre nous. Il n’y a pas d’ambiance comme au moment de la dernière Coupe du monde de football en Allemagne.

Au bureau, ma sœur a essayé de motiver ses collègues, mais ces dernières ne savaient même pas que la Coupe avait lieu en France. Remarquez, elle-même ne s’intéresse au rugby que depuis qu’elle vit avec son copain complètement fou de rugby.

Mon mari aime aussi beaucoup le rugby, même s’il est davantage fan de foot. Il suit donc de près les matchs. Il était surpris en en discutant avec ses collègues de découvrir que certains ne connaissaient absolument pas les règles de ce sport.

Voilà selon lui la vraie raison de ce manque d’ambiance : les gens connaissent peu le rugby.

Et moi, là-dedans? Je regarderai certainement la finale.

Read Full Post »

Sissi Impératrice

Hier, c’était l’anniversaire de la mort de l’Impératrice Elisabeth d’Autriche. Elle a été assassinée le 10 septembre 1898 à Genève, en Suisse, par un anarchiste italien.
Je vous raconte cela parce que comme beaucoup de petites filles françaises, j’ai adoré suivre les aventures de “Sissi” à la télé. Il n’y avait pas un Noël sans que l’on ne nous repasse les quatre films qui ont fait le succès de l’actrice Romy Schneider.
J’ai encore l’article du magazine télé qui m’a révélé que Sissi avait été une vraie personne. Je pensais jusqu’à lors qu’il s’agissait simplement d’un personnage d’un conte de princesse.
A partir de ce moment-là, j’ai lu beaucoup de livres sur la véritable impératrice qui était un personnage fascinant. A dix-huit ans je me suis rendue à Genève le jour anniversaire de sa mort et j’ai cherché la plaque qui indiquait le lieu de l’assassinat au bord du lac de Genève. Je l’ai trouvée. Il y avait une rose accrochée à la plaque. J’ai appris plus tard qu’une rose était déposée à chaque anniversaire de sa mort, mais que personne ne savait qui la déposait.
Ce jour-là, un pétale était tombé, je l’ai ramassé et aujourd’hui encore il est précieusement rangé dans mon portefeuille. C’est mon souvenir de ce voyage à Genève, de cette Impératrice qui m’a tant fait rêver, qui m’a fait voyager, qui m’a permis des rencontres et qui m’a fait grandir.

Read Full Post »

Flan monastique

Flan monastique

Aujourd’hui, j’ai fait un peu de rangement dans les placards de ma cuisine. Il faut bien de temps en temps mettre un peu d’ordre et puis c’est l’occasion de se rendre compte qu’il nous reste encore un paquet de farine bien planqué alors que justement on allait en acheter un nouveau.

Effectivement, il me restait encore un paquet de farine. Mais j’ai également fait une autre découverte : un sachet de préparation pour flan que j’avais acheté l’année dernière à la campagne, chez mon amie Michelle, dans une toute petite épicerie miraculeuse qui vendait des tas de produits originaux.

L’originalité de cette préparation pour flan est qu’il s’agit d’une préparation élaborée par les sœurs Cisterciennes de l’Abbaye de la Coudre! Ce flan “Véritable Trappe” (cela ne s’invente pas) est “d’origine monastique garantie”. Ce n’est pas une blague! Je ne connaissais pas cette appellation, mais le logo “Monastic” au dos du sachet ne laisse aucun doute.

Bien sûr, j’ai préparé le flan pour m’en faire un dessert. Il suffisait de rajouter du lait à la préparation, de faire chauffer en remuant et ensuite de verser dans des ramequins et de laisser refroidir.

C’était très bon! Il n’en reste plus!

Read Full Post »