Feed on
Posts

Archive for August 2007

Une rentrée studieuse

Une rentrée studieuse

Aujourd’hui, c’était la rentrée pour mon amie Natasha et moi. Pas à l’école, non! simplement pour travailler. Et nous ne travaillons jamais aussi bien qu’autour d’une pâtisserie.

Nous nous sommes donc retrouvées chez Ladurée, rue Royale. C’est à deux pas de la Madeleine. C’est le salon de thé historique de la maison Ladurée, là où a commencé la fameuse ascension du macaron Ladurée.

L’endroit est beau, avec de jolies peintures au plafond, dans une ambiance très dix-neuvième siècle. On y verrait bien Marcel Proust venir y déguster quelques madeleines trempées dans une tasse de tilleul.

Cependant, c’est un endroit assez bruyant. Notre Ladurée préféré est celui de la rue Bonaparte, surtout la salle toute en tentures bleues à l’étage. Mais aujourd’hui, cela faisait un peu loin pour moi car je devais rentrer de bonne heure à la maison. C’est pour cela que nous sommes allées à celui de la rue Royale.

Le gâteau que j’ai pris est un carré au chocolat. Délicieux et parfait pour travailler dans de bonnes conditions. Natasha, elle, est une inconditionnelle du Saint-Honoré rose framboise.

Nous étions très heureuses de nous retrouver et nous avons bien travaillé!
www.laduree.fr

Read Full Post »

Take a look at my girlfriend

Aujourd’hui, je suis allée faire un tour dans un petit parc que j’aime bien à vingt minutes de chez moi. Ce parc s’appelle “La coulée verte” et tout comme “La coulée verte” de Paris, il s’agit d’un jardin aménagé sur le terrain d’une ancienne voie ferrée.

J’étais assise sur un banc, ma fille jouait tranquillement devant moi, et j’observais les gens dans le parc. Il y avait deux adolescents qui discutaient assis sur des marches. C’était une fille et un garçon avec l’air tout à fait mystérieux des adolescents qui ont des discussions hyper intenses. Je me demandais de quoi ils pouvaient bien parler.

A ce moment-là, ma fille me dit “Allez!” et me tendit la main pour partir. Nous sommes parties et en passant devant les adolescents, elle remarqua un joli caillou par terre et s’arrêta pour le ramasser. J’eus alors l’occasion d’entendre ce dont parlaient les ados.
- Au départ, c’est une chanson des Supertramp. On l’a écouté tout l’été et, en fait, c’est une reprise.
- Ah, bon, tu es sûre que c’est une reprise?
- Oui. Même que les paroles sont exactement celles de la chanson originale. David non plus ne voulait pas me croire, mais j’ai cherché sur Internet.
- Ah, ouais!
- Ouais.

C’est donc cela une discussion hyper intense d’ados!

Je crois d’ailleurs savoir de quelle chanson il s’agit car elle n’arrête pas de passer à la radio en ce moment.

Read Full Post »

Retour sur Paris

Le retour sur Paris
Après un été en Bretagne, me voici rentrée sur Paris. Le voyage de retour en train a été, je dois dire, assez pénible. Il faisait chaud et ma petite fille a vite perdu patience. Aucun jeu ne l’intéressait plus de cinq minutes. Quand je l’ai fait goûter, elle a renversé sa compote sur son doudou (ce qui l’a bien fait rire) et nos voisins ont commencé à nous regarder avec des soupirs et des regards désapprobateurs.

En fait, la seule chose qui lui plaisait c’était de se promener dans les allées du train. Sur les quatre heures qu’ont duré notre voyage entre Lannion et Paris, j’ai bien dû passer une heure et demi debout à faire des allers-retours dans le train.

Cela m’a rappelé un exercice en cours de sciences physiques au collège sur la vitesse d’un voyageur qui se déplace dans un train lui-même en mouvement. C’est le genre d’exercice qui embrouille facilement l’esprit.

Finalement, passablement épuisée, j’ai passé la dernière heure du voyage avec un bébé en crise sur les genoux, assise sur un strapontin entre deux wagons. J’étais bien contente lorsque nous sommes arrivées à Paris! Et en même temps, c’était étrange. Quelques heures plus tôt je déjeunais encore face à la mer... combien de temps avant de la revoir, de la sentir ou de m’y baigner? Certainement une longue année.

Read Full Post »

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana; min-height: 15.0px} span.s1 {letter-spacing: 0.0px}

Eclair au chocolat : un comparatif

C’est ma dernière semaine en Bretagne, je rentre samedi en région parisienne. Il y a quelque chose que j’avais envie de faire avant de partir : un comparatif entre les éclairs au chocolat des deux grandes pâtisseries de Perros.

Ce matin nous avons donc acheté un éclair chez chacune d’entre elles. Et ce midi, nous (mon père et moi) en avons mangé une moitié chacun.

Auparavant, je les avais pesés. L’un pesait 89 grammes et l’autre 135 grammes!

Comme vous le voyez sur la photo qui accompagne cet épisode, leurs aspects étaient également très différents.

D’ailleurs, on peut dire qu’ils avaient le goût de leur aspect : le plus sombre avait un fort goût de chocolat, qui l’emportait d’ailleurs sur la pâte à choux alors que le deuxième avait un bon goût de chocolat qui accompagnait tendrement la pâte à choux moelleuse.

Je crois que j’ai préféré le plus clair des deux. Enfin, un argument de choc, le deuxième ne coûtait que 1,70 euros contre 2,40 euros pour le premier.

Comme vous le voyez sur la photo, nous avons aussi pris un Paris-Brest, très très bon. J’adore la crème au beurre!

Read Full Post »

La réponse de Teresa

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana; min-height: 15.0px} p.p3 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Helvetica; min-height: 14.0px} span.s1 {letter-spacing: 0.0px}

La réponse de Teresa

Hier, mon mari a reçu la réponse de Teresa à ma lettre traduite par le traducteur automatique en ligne. J’ai demandé à mon mari de me renvoyer le courrier à Perros-Guirec car j’étais impatiente de lire la lettre de mon amie. Mais comme mon mari n’est pas bête il m’a proposé une solution beaucoup plus rapide et économique.

- Je pourrais te scanner la lettre et te l’envoyer par e-mail!

- C’est une super idée!

Il faut dire qu’en ce moment, mon mari est le roi du scanner. Il a entrepris de scanner toutes ses fiches de paye depuis qu’il a commencé à travailler! Les bulletins de paye sont tellement importants pour toucher sa retraite (ils sont la preuve que l’on a bien travaillé en cas de litige avec les organismes de retraite).

Bref, moins d’une demi-heure après le coup de téléphone de mon mari, je prenais connaissance de la lettre de Teresa directement sur l’écran de mon ordinateur. Elle m’avait renvoyé les corrections de ma lettre “automatique?. C’était intéressant! Elle a trouvé que la machine faisait des fautes que je faisais pas, mais que le ton de ma lettre était plus personnel parce qu’elle avait été rédigée en français. Je crois qu’en attendant de reprendre des cours, je vais quand même continuer à utiliser ce système...

Read Full Post »

Au marché

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana; min-height: 15.0px} span.s1 {letter-spacing: 0.0px}

Au marché

Vendredi dernier, je suis allée au marché toute seule avec ma petite fille. J’y suis allée à pieds bien sûr car le centre ville n’est qu’à une dizaine de minutes de l’appartement. Tous les marchands chez qui je suis allée ce matin-là se sont étonnés de l’absence de mon père.

- Ton père n’est pas là, il est malade? m’a demandé Marie-Françoise la marchande de confitures.

- Tiens, Michel a préféré rester au chaud aujourd’hui? m’a demandé Véronique la marchande de légumes à qui j’ai acheté un kilo de tomates, deux salades et deux artichauts.

- Ton père n’est pas venu aujourd’hui, a simplement constaté Aude, la fille de Marie-Claire qui tient son stand pendant les vacances.

Et bien, non, il n’était ni malade, ni resté au chaud, il attendait une livraison. La livraison de son nouvel appareil photo car le sien est tombé en panne. Il l’a commandé sur Internet en Allemagne. Et comme c’est les vacances l’expédition a un peu tardé. Jeudi, le site du transporteur a annoncé la livraison pour le vendredi. Mon père était excité comme une puce.

En rentrant du marché, tout de suite, je lui ai demandé si le livreur était passé.

- Non, m’a-t-il répondu.

Dans l’après-midi, le site Internet du transporteur indiquait que le livreur était passé mais que “le commerce? de mon père était fermé.

- Ah, d’accord, a dit mon père, encore un livreur qui ne s’est pas donné la peine de venir.

Finalement, la livraison a eu lieu lundi matin et, à cause de ça, nous avons loupé le marché de Trégastel.

Tout le monde a dû se demander ce qui nous était arrivé!

Read Full Post »

Neuf heures et quart

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana; color: #000000} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana; color: #000000; min-height: 15.0px} span.s1 {letter-spacing: 0.0px}

Neuf heures et quart

Ce matin, ma fille et moi avons failli mettre mon père en retard! Pour avoir le pain que mon père aime, il faut partir de la maison à neuf heures et quart. Avant, ce n’est pas la peine, la “couronne? n’est pas encore sortie du four et après on n’est pas certain qu’il en reste.

Il s’agit d’un gros pain en forme de couronne que mon père achète par morceau de un kilo, un kilo deux cents. C’est vrai qu’il est bon et vous savez combien je suis difficile sur le chapitre du pain! Le pain est bien levé, sa mie d’une belle couleur naturelle, et la croûte d’une belle couleur sombre.

Ce matin, ma fille nous a réveillé de bonne heure (comme d’habitude) alors j’ai pensé que nous pourrions accompagner mon père (à pieds) jusqu’à la boulangerie. J’aime bien l’ambiance de cette boulangerie avec sa petite patronne blonde toujours souriante entourée de ses vendeuses.

Ouf, bien que nous soyons partis un peu plus tard que d’habitude, il restait encore du “bon pain?.

Mon père en a profité pour féliciter la boulangère à propos du gâteau au chocolat de samedi.

- Merci! Vous savez, mon mari voulait arrêter de le faire, mais je lui ai dit “tu es fou, pourquoi arrêter ce gâteau que tout le monde trouve délicieux!?.

A peine sortis de la boutique, ma petite fille a réclamé son petit bout de pain chaud : “pain, pain, pain?.

Read Full Post »

Des enveloppes originales

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana; min-height: 15.0px} span.s1 {letter-spacing: 0.0px}

Des enveloppes originales

Aujourd’hui, c’est férié car nous sommes le 15 août. C’est une fête religieuse catholique qui célèbre l’Assomption. Je ne peux pas vous en dire plus!

Pour moi, c’est jour de mailing à fond! Je prépare un mailing destiné à mes clients pour leur faire part de la parution d’un nouveau livre. Mes clients sont principalement des vignerons alors si je veux retenir un peu de leur attention, il faut que mon mailing leur parviennent avant le début des vendanges qui ont lieu généralement courant septembre.

Lorsque je m’adresse à mes clients, j’aime bien leur envoyer un document soigné et qui s’éloigne le plus possible des publicités courantes.

Ainsi, je fais attention au choix des enveloppes et mes envois sont affranchis avec des timbres de collection.

Cette fois, je suis très contente des enveloppes que j’ai trouvées. Il s’agit d’enveloppes recyclées. Enfin, pas dans le sens chimique du terme, car elles sont fabriquées à partir de chutes de cartes géographiques. On ouvre l’enveloppe et on découvre un bout de carte. Je trouve ça super!

Allez, j’y retourne!

www.direcktrecycling.net

Read Full Post »

Repas de famille

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana; min-height: 15.0px} span.s1 {letter-spacing: 0.0px}

Repas de famille

Samedi midi, nous avons reçu à déjeuner ma sœur et de son ami. Son ami a de la famille à Tréburden à quelques kilomètres de Perros-Guirec et lui et ma sœur vont y passer une semaine de vacances.

Pour ce repas de famille, mon père avait mis les petits plats dans les grands. En entrée, des huîtres parce qu’elles commencent enfin à redevenir claires (la saison de la reproduction se terminant). Ensuite, un plat qu’il aime préparer : des crevettes à la sauce tomate avec son assaisonnement secret. Il a utilisé trois kilos de tomates. Celles de Véronique du marché conviennent bien parce qu’elles ne sont pas du tout acides, mais plutôt sucrées. Pour l’assaisonnement, il y a des oignons, quelques épices indiennes et un peu de Tabasco, je crois. Enfin, mon père garde le secret. L’important est de se régaler!

Les crevettes à la tomates étaient accompagnées de riz.

Nous avons mangé quelques lichettes de fromage de Marie-Claire. Mon père entrepose les fromages dans un petit garde-manger sur le balcon. Ils continuent leur affinage face à la mer.

Ensuite, le dessert! Un merveilleux gâteau au chocolat acheté à la boulangerie Ty Coz à Perros. Ce gâteau s’appelle “Rêve?. Il est composé de couches de génoise légère recouvertes d’une crème mousseuse au chocolat. Miam miam!

Bien sûr, nous avons bu du vin (enfin, toujours pas moi) acheté chez le caviste du port. Un blanc délicieux de Vendée.

Tout le monde s’est régalé!

Read Full Post »

Traducteur automatique

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana; min-height: 15.0px} span.s1 {letter-spacing: 0.0px}

Traducteur automatique

Mon amie espagnole Teresa s’inquiétait de ne pas recevoir de mes nouvelles. Elle a téléphoné il y a quelques jours à mon mari demandant que je lui écrive rapidement. Il faut dire que j’ai abusé, cela fait plusieurs mois que je suis restée silencieuse.

En fait, c’est qu’écrire en espagnol devient de plus en plus long et compliqué. C’est normal car je ne pratique pas et plus les années passent et moins je me souviens. Il y a quelques années de cela, je prenais des cours dans une super école à Paris pour maintenir mon niveau (j’ai appris l’espagnol à l’école). J’adorais y aller, en plus c’était près de Saint-Michel, mais l’école a dû fermer.

Pour ma lettre à Teresa, cette fois, j’ai décidé d’innover. Je l’ai écrite en français (c’était très étrange de s’adresser à Teresa en français) et je l’ai traduite à l’aide d’un traducteur gratuit en ligne. Je ne savais pas lequel choisir alors j’ai fait un petit essai avec quelques phrases et j’ai pu me décider.

Le résultat m’a semblé satisfaisant mais j’ai hâte de savoir ce que va en penser Teresa.

Ce que je trouve dommage, c’est que j’ai tapé cette lettre à l’ordinateur au lieu de l’écrire à la main. J’aime bien écrire à la main. Quand je travaille sur quelque chose, je commence toujours par quelques notes à la main dans mon carnet d’idées. Je trouve que l’on a les idées plus claires.

Bon, pour l’espagnol, je ne vois plus qu’une seule solution : il faut que je m’y remette!

Read Full Post »