Feed on
Posts

Archive for April 2007

Racotin

Aujourd’hui, je suis allée chez le fromager. Vous savez que c’est un nouveau propriétaire parce que le précédent monsieur est parti à la retraite.
J’ai pris un morceau de Laruns. Je suis devenue une fan de cette tomme de brebis au joli goût tendre et doux, un peu relevé par le piment d’Espelette qui recouvre sa croûte.

J’ai également pris un fromage de chèvre que je n’avais jamais goûté : le racotin, un fromage de Bourgogne. Il est tout mignon.

Bien sûr, mon bébé m’accompagnait. Elle était totalement silencieuse comme on le serait dans une église et elle avait le regard en admiration devant tous ces fromages sur les étagères. La femme du fromager l’a trouvée très calme. Elle m’a demandé :
- Votre petite fille aime le fromage?
- Oh, oui, c’est même elle votre meilleure cliente.

Alors, elle est lui a découpé une tranchinette de gruyère. Ma fille l’a prise entre ses mains avec ravissement et l’a portée à sa bouche tout en gratifiant la généreuse donatrice d’un grand sourire.

Ah, bien sûr, à peine à la maison, je me suis découpé une petite tranche de racotin avec mon couteau spécial fromage de chèvre acheté il y a deux ans à Chavignol.

Hum, un délice! et très différent de ce que j’ai l’habitude de manger.

http://www.pimentdespelette.com/wordpress/

Read Full Post »

Soirée électorale

Dimanche matin, comme 85 % des électeurs français, je suis allée voter. Il y avait une queue impressionnante pour déposer son bulletin dans l’urne. Bon, vous l’aurez remarqué, je suis un peu puérile parfois. Et bien, tout ça pour vous dire que j’étais vachement déçue que l’on ne dise pas “Laetitia a voté”. En plus, l’urne, en se refermant, ne faisait même pas le petit bruit habituel de sonnette à vélo.

A 20 heures, bien sûr, j’étais devant mon poste de télévision pour la confirmation des résultats. En effet, je savais déjà que Sarkozy et Ségolène Royal seraient au deuxième tour. J’avais lu sur un journal suisse en ligne une estimation des résultats dès 19 heures.

Pour la confirmation des résulats, j’ai choisi de regarder l’émission spéciale d’Arte. J’aime bien les journalistes de cette chaîne. Je trouve qu’ils font mieux leur travail que sur d’autres chaînes.

Avant 20 heures, j’avais aussi regardé les Guignols sur Canal+. Les Guignols ce sont des marionnettes satiriques. Oh là là, qu’est-ce qu’ils sont drôles! Jacques Chirac est impayable et Nicolas Sarkozy absolument fou.

Bon, je n’ai pas regardé la télé très tard. Au bout d’un moment, ça tourne en rond tout ça.

Mais quand même, je suis fière qu’une femme soit au deuxième tour. Je pense que s’il y avait davantage de femmes en politique, le monde serait certainement moins cruel.

http://www.canalplus.fr/pid20.htm

Read Full Post »

Les bonnes manières

Je viens de lire un article sur les bonnes manières au bureau et en affaires dans le magazine “Management” du mois d’avril. Comme le titre l’indique, c’est un magazine destiné aux cadres et aux “managers”. Je le lis de temps en temps pour rire un peu et me rappeler ce à quoi j’ai la chance d’échapper tous les jours.
Pour vous donner une idée du style de l’article en question, voici un des chapeaux : “une salariée vous annonce qu’elle est enceinte? Oubliez vos réflexes de patrons”.

Cependant, l’article présente la directrice d’un centre de formation en bonnes manières nommé “La Belle Ecole”. Elle reçoit dans son école les managers qui ressentent le besoin de réviser les bonnes manières à la française.

Dans un petit encart, elle donne quelques exemples de choses à dire et à ne pas dire.

Par exemple, on ne dit pas à quelqu’un que l’on rencontre pour la première fois “enchanté” ou “ravi”, mais tout simplement “bonjour”.

On ne s’excuse pas soi-même. Ainsi on ne dit pas “je m’excuse”, mais “je vous prie de m’excusez” ou “veuillez m’excuser”.

On ne répond pas “de rien” lorsque l’on vous remercie, mais “je vous en prie”.

A propos, hier soir j’ai lu dans Proust une petite phrase qui je trouve a sa place ici. Il s’agit d’une réponse de La Princesse des Laumes à sa cousine Madame Gallardon. Cette dernière lui pose une question et la Princesse ne peut y répondre par manque de connaissances. Elle lui dit : “je suis sans lumières à ce sujet”.
La classe, non?

Read Full Post »

Mon boucher est une star

Il faut que vous le sachiez, mon boucher est une star. Il a été élu meilleur boucher de Paris en 2003 par le fameux magazine l’Express et il fournit nombre de grands restaurants parisiens. Il édite chaque année un calendrier où il pose nu un peu à la manière des sportifs sauf que lui se cache derrière une casserole où un tablier.
Avec le succès, il a décidé d’ouvrir une autre boutique, cette fois dans Paris même et... il nous a abandonné, nous les fidèles de sa boutique en banlieue.

Bon, je continue à y aller parce que la viande est vraiment, mais vraiment, délicieuse, mais ce n’est plus comme avant.

Lui était souriant, toujours poli, aimable, avec son chapeau noir sur la tête, les yeux pétillants. Je lui ai d’ailleurs donné le surnom de “Chapeau”. Je ne dis pas “je vais chez le boucher”, je dis “je vais chez Chapeau”.

Le monsieur qui le remplace est tout son contraire. C’est un type qui vous dit à peine bonjour, la tête baissée dans son tablier, qui vous regarde de travers parce que ne prenez qu’un steak haché et fait tout un tralala à la bonne femme snob et hautaine qui prend une côte de bœuf.
Et puis, il a un problème avec la découpe de la viande. Chaque semaine, je prends du foie de veau. Je demande au boucher une tranche de 150g. Et bien, je n’ai jamais 150g, mais quasi systématiquement 190-200g.
Alors, aujourd’hui, j’ai décidé de changer de tactique et je lui ai demandé “une petite tranche de foie de veau”.
Vous savez combien pesait la tranche? 120 grammes! Oh là là, il faut que “Chapeau” revienne ou je n’aurai bientôt plus envie de marcher 30 minutes pour me rendre à sa boutique.

Read Full Post »

Plus belle la vie

Hier soir, comme tous les soirs, j’ai regardé “Plus belle la vie”, je suis complètement accro.
Oh là là, mais de quoi parle-t-elle?
Vous ne connaissez pas “Plus belle la vie”, le feuilleton qui tient en haleine près de 6,5 millions de téléspectateurs français tous les soirs à 20h20?

Cela fait trois ans que ce feuilleton existe. Au début, c’était carrément nul. Je dirais même affligeant. Finalement, l’équipe de scénaristes a changé et c’est devenu passionnant.

En quelques mots, c’est un feuilleton qui raconte la vie d’un quartier de Marseille autour d’une bonne quinzaine de personnages : un patron de bar, une maîtresse d’école et ses enfants adolescents, un faux avocat d’affaires qui fait des magouilles, sa fille qui fait des séjours en hôpital psychiatrique, un flic qui vit à l’hôtel, la gérante de l’hôtel, une couturière qui tient une boutique, etc. Bref, des gens comme vous et moi à qui il arrive des trucs pas toujours très marrants. Il y a un nombre de morts incroyable dans cette série! Je dis souvent qu’elle devrait s’intituler “Plus moche la vie”.

Ce qui me plaît particulièrement, c’est l’audace un peu folle des scénaristes. Ils inventent de ces histoires! et ça passe! Je suis admirative devant leur travail. Ils ont une capacité à se renouveler qui est phénoménale. Et le feuilleton dure 26 minutes tous les soirs de la semaine!
Je crois que l’histoire qui m’a le plus impressionnée (d’un point de vue créatif) a été celle qui nous a occupée cet hiver avec une femme, enlevée à la naissance par le docteur qui a accouché sa mère, séparée de sa jumelle, qui revient quarante ans après se faire passer pour la mère de son neveu dans le but de l’enlever pour une greffe forcée du foie afin de sauver sa propre fille. Balèse, non?

le site de Plus belle la vie :
http://plus-belle-la-vie.france3.fr/

Read Full Post »

Nouveau téléphone portable

Ce matin, l’interphone a sonné.

- C’est Chronopost, Madame. Je n’avais pas votre code, j’ai pu quand même rentrer, vous avez de la chance. Il faut que vous descendiez chercher votre paquet.
- Je ne peux pas descendre tout de suite. Si vous voulez bien attendre cinq minutes.
- Quoi?
- Je ne peux pas descendre. Il faut que vous attendiez.
- Bon, vous êtes à quel étage?
- Au premier. Je vous ouvre.

En général, le livreur Chronopost monte les parquets, mais celui-ci avait décidé de me punir parce que le code d’entrée de la résidence n’était pas mentionné. Il n’était pas très content et il m’a fait toute une leçon sur le temps qu’il perdait quand le code n’était pas mentionné, et que ce qui était encore mieux c’était d’indiquer l’escalier et l’étage. A part ça, il n’avait pas de temps à perdre.

Que m’apportait ce gentleman livreur? Mon nouveau téléphone portable! Le précédent était tellement vieux (au moins 6 ans) que je n’osais plus le sortir en public. Je suis une sentimentale, je l’aimais bien, je n’arrivais pas à me faire à l’idée de m’en séparer. Je lui avais même donné un petit nom... Comme nous disons entre copines : je suis grave!

Heureusement, l’âme de mon ancien téléphone est dans sa carte SIM, il a juste changé de carapace.

Cependant, quelle déception! Il est d’un compliqué : il faut que j’appuie sur plein de boutons avant d’avoir la chance de pouvoir écrire un SMS, l’écran est certes en couleurs, mais au final plus petit que mon ancien téléphone et je n’aime pas les sonneries qu’il me propose. Je me demande si finalement je ne vais pas reprendre l’ancien...

Read Full Post »

Voici les résultats du concours “le petit-déjeuner”.
Cette semaine trois valeureux participants m’ont raconté leur petit-déjeuner.

Ahmed
Voici le petit-déjeuner qui nous est raconté par Ahmed. Ahmed habite au Québec. Au Québec le petit-déjeuner se dit “déjeuner”, le déjeuner se dit “dîner” ou “lunch” et ce que nous appelons le dîner est appelé “souper” au Québec.
Ici au Québec, on dit simplement un déjeuner au lieu d’un “petit-déjeuner”, et le déjeuner devient un dîner ou un lunch, et le dîner en France est un souper au Québec. C’est souvent très compliqué pour les Français.

Pour mon « petit-déjeuner » je prends quelques tartines de baguette Parisienne avec du beurre et de la confiture de mûres. La confiture s’appelle « Bonne maman », c’est un produit français. Je mange souvent un fruit comme une banane, une poire ou une pomme et je bois tous les jours un café fort allongé.

Charmaine
Chaque dimanche, mon mari, et moi avons un petit rituel pour le petit-déjeuner. Pendant la semaine, il part au travaille avant que je ne me réveille, nous ne pouvons donc pas manger ensemble.
Le samedi, je prends un cours de yoga à neuf heures.
Alors, dimanche est le seul jour où nous pouvons prendre le petit-déjeuner ensemble.
C'est toujours le même repas : "eggs and soldiers" ou en français, " œufs et mouillettes."

Comme d'habitude, je prends deux œufs et il prend trois. Nous les mangeons avec du sel et du poivre. Pour les mouillettes, j’utilise une baguette française, coupée en petites tranches et grillée.
Après les œufs et mouillettes, on mange quelques tranches de pain avec de la confiture.

Mon mari prend de la confiture d'abricot et moi de la confiture de goyave. (Je fais la confiture de goyave moi-même en l'hiver quand les fruits sont abondants en Californie.) Je bois aussi du thé, mais pas mon mari. Il déteste le thé.
La meilleure partie du repas est simplement d'être ensemble dans notre petite salle à manger qui a une belle vue, sur de nombreux arbres, des oiseaux, des écureuils et un beau soleil.

Mike
Me réveillant d'habitude vers sept heures et demie, je me lève pour
préparer la tasse de thé qui ouvre la journée pour ma femme et moi,
et que nous prenons au lit. Ensuite, je me relève pour préparer le
petit déjeuner proprement dit. Je coupe en deux le pamplemousse
matinal et je presse les oranges. Après cela, il ne
reste plus qu'à mettre les couverts, faire cuire mon porridge au
micro-ondes, sortir les céréales préférées de ma femme du placard,
mettre le pain à griller dans le grille-pain, mettre l'eau à bouillir
pour notre deuxième tasse de thé, et voilà, tout est prêt et je
peux appeler ma femme à table.

Concours que je vous propose cette semaine.
Vous êtes à Paris.
Après une visite au Père Lachaise (pour voir les tombes de Proust et Molière, par exemple), vous avez une petite faim et décidez de vous rendre à la pâtisserie Ladurée, rue Royale, pour goûter quelques macarons. Racontez-moi votre itinéraire en métro.

Read Full Post »

Grande Arche

Cet après-midi, je suis allée me promener avec mon père à la Défense. C’est dans ce quartier d’affaires qu’habitent mes parents depuis plus de trente ans!

J’y ai donc grandi. C’était vraiment super quand j’étais enfant. Premièrement, parce qu’il n’y avait pas autant de monde que maintenant, pas autant de tours non plus. Deuxièmement, parce qu’il n’y a pas de voitures à La Défense. La circulation automobile se fait en sous-sol. C’était donc parfait pour faire du vélo, du patin à roulettes et même à une époque du skate-board. Ma soeur et moi nous sommes vraiment bien amusées.

Mon père, mon bébé et moi nous sommes promenés sur le Parvis. Nous avons fait un petit tour dans le Cnit, un bâtiment un peu difficile à définir. Quand j’étais petite c’est là que se tenait chaque année le Salon de l’enfance, une super manifestation où l’on pouvait jouer à plein de choses pendant toute la journée et d’où l’on ressortait avec un ballon d’hélium en faisant bien attention à ne pas le lâcher. Maintenant, les salons qui s’y tiennent sont beaucoup plus professionnels et beaucoup plus sérieux.

Nous nous sommes également promenés derrière la Grande Arche sur une espèce de jetée qui s’arrête dans le vide au dessus d’un rond-point parce que les travaux ont été interrompus.

Si vous ne connaissez pas la Grande Arche, c’est le bâtiment en photo qui illustre ce podcast.

Si vous vous rendez à la Défense, je vous conseille de monter sur le toit par les ascenseurs extérieurs. C’est assez impressionnant, il ne faut pas avoir le vertige!

Le site de l'organisme qui gère La Défense
http://www.ladefense.fr/

De superbes pages sur La Défense!
(La deuxième photo représente le Parvis avec sur la droite un bout du Cnit, cette espèce de voile blanche!)
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Défense

Read Full Post »

Lessive de couches

Quand j’étais enceinte de ma petite fille, un ami jeune papa m’a dit “prépare un budget pour les couches, ça va faire mal!” J’ai commencé à regarder le prix des couches en grandes surfaces. Puis, je suis tombée sur un article sur Internet qui parlait de couches lavables. Je me suis renseignée et j’ai trouvé que c’était une solution intéressante et qui me convenait bien car cela pollue nettement moins.

J’ai trouvé un site anglais très sympa sur lequel j’ai acheté mes couches lavables.

C’est vrai que c’est quand même une contrainte de les laver tous les trois jours, eh, mais il faut savoir si l’on veut sauver la planète ou pas! Et puis, globalement, c’est nettement plus économique.
La seule chose est qu’il faut accepter de passer pour une originale auprès de ses proches!

Donc, aujourd’hui, c’était le jour de la lessive des couches. En attendant la lessive, les couches sont stockées dans un seau rempli d’eau et d’huile essentielle désinfectante.
Une fois que j’ai mis les couches dans le tambour de la machine, je mets une dose de lessive dans le bac de lavage et une dose dans le bac de pré-lavage. Je choisis mon programme et j’appuie sur le bouton “départ”.

Les couches sont en polaire, elles ressortent de l’essorage pratiquement sèches!
Ensuite, je les mets à sécher sur un étendoir et quelques heures plus tard, je peux les réutiliser. Enfin, je veux dire, mon bébé peut les réutiliser. C’est pratique, non?

http://www.babykind.co.uk

Read Full Post »

Sous-titres

Hier soir, comme tous les lundis depuis quelques semaines, j’ai regardé la série télé Regenesis diffusée par Arte. Cette série me plaît bien, elle se passe dans un laboratoire en biotechnologies au Canada. Malheureusement, la série s’est terminée hier.

Bon, ce n’est pas de cela dont je voulais vous parler.
Par un mystère technique que je n’explique pas quand nous regardons cette série par l’intermédiaire du décodeur télé ADSL, nous avons droit aux sous-titres en français alors que nous regardons la série en français.

J’essaye de ne pas y faire attention, mais je ne peux m’empêcher parfois de les lire et là je bondis : “mais c’est pas du tout ce qui a été dit!”. Ce type qui écrit les sous-titres change plein de petites choses. Vous allez me dire que c’est normal parce qu’il doit écrire ce qui est dit de façon plus courte. Oui, mais ce n’est pas toujours le cas. Souvent ce qui est dit est aussi court que ce qui est écrit.

J’ai noté quelques exemples :
- Au mon Dieu! / version sous-titrée : Merde!
- On nous a signalé moins que ça. / vst : La presse parle de 180.
- Je suis là. / vst : Tout va bien.
- J’ai autre chose en tête / vst : Je bosse sur un truc.
- Il y a des problèmes au laboratoire /vst : C’est la folie au labo.
- Je vais te proposer quelque chose / vst : On va conclure un marché.

Et puis tout à coup, j’ai compris. Les sous-titres français ne sont pas écrits à partir de la version française, mais directement à partir de la version originale en anglais. Chaque traducteur a bossé dans son coin et rendu un travail différent.

Vous voulez que je vous dise, je trouve que le type de la version française est meilleur traducteur que celui de la version sous-titrée. Rien que sur le dernier exemple, on reconnaît l’anglais “to have a deal” alors qu’un Français utiliserait bien le verbe proposer, à la limite “je vais te proposer un marché”.

http://www.arte.tv/fr/cinema-fiction/Regenesis/1387738,CmC=1398396.html

Read Full Post »