Feed on
Posts

Archive for March 2007

A cinq minutes à pieds de chez moi, sur le terrain d’une ancienne usine Hispano-Suiza, un nouveau quartier a été construit. C’est pas mal, j’aime bien aller m’y promener. Il y a beaucoup d’immeubles d’habitation, mais ils ne sont pas trop hauts, des immeubles de bureaux, mais en quantité raisonnable. Il y a surtout un très grand parc avec une belle pelouse. Et aussi quelques magasins. Le premier à ouvrir a été Monoprix. Puis, nous avons vu apparaître un coiffeur, une banque, un marchand de lunettes... bref, rien de très excitant. Il ne manque plus que le magasin de téléphones portables et nous aurons encore une zone commerciale stéréotypée.

Ah, mais que vois-je l’autre jour dans la vitrine d’un magasin vide? Une banderole indiquant “bientôt ici votre supermarché bio”! Super! J’adore les magasins bio! Et aujourd’hui, c’était l’ouverture du magasin bio! Oh là là! il est absolument formidable! D’abord, c’est un vrai petit supermarché, pas un obscur magasin qui propose des corn-flakes périmés. Et il y a un choix phénoménal! Vous n’imaginez pas comme ça fait du bien de découvrir de nouveaux produits, de nouvelles étiquettes et pas les deux ou trois marques que l’on trouve partout.
Par exemple, j’ai vu du sirop de malt! Du sirop de malt, je n’ai strictement aucune idée de ce à quoi cela peut servir, mais j’en suis toute heureuse.

Vous voulez connaître mon panier pour ces premiers achats?
- Des corn flakes (j’adore les corn-flakes, ça me rappelle mon enfance et je n’ai pas confiance dans ceux des supermarchés, j’ai trop peur qu’on me refile des OGM!)
- Un paquet de pâtes italiennes (il faut toujours que je goûte les pâtes que je ne connais pas)
- un kilo de pommes de terre à la peau presque noire (désolée, j’ai oublié de regarder la provenance)
- un petit pot de purée de citrouille pour mon bébé (seules les marques bio en proposent)
- de la crème au Calendula également pour mon bébé.
Bon, vous l’aurez compris, je serais bien repartie avec tout le magasin! Et je n’ai pas manqué, bien sûr, de complimenter le
propriétaire du magasin.

Read Full Post »

Insomnie politique

La nuit dernière, je me suis subitement réveillée. Mon réveil indiquait, narquois, 2h31 du matin. J’ai refermé les yeux et tenté de me rendormir. Un quart d’heure plus tard, je ne dormais toujours pas. J’ai changé de position, j’ai imaginé que je nageais tranquillement dans la mer (ce qui d’habitude me calme et me permet de me rendormir), mais là rien à faire. A plus de trois heures du matin, j’étais toujours éveillée.

Puis, je me suis mise à penser que Nicolas Sarkozy allait peut-être devenir notre prochain président de la Répubique. Je ne peux pas m’empêcher de penser que cet homme est dangereux. Par exemple, c’est sous son ministère que l’on a commencé à arrêter des sans-papiers qui venaient chercher leurs enfants à l’école.

Il y a quelques jours encore une affaire de ce même type a eu lieu. Un homme, sans papiers, a été interpellé par la Police alors qu’il venait chercher son petit-fils à l’école. Les enseignants et les parents d’élèves ont tenté de s’interposer. La Police a utilisé des gaz lacrymogènes et les enfants ont été choqués.

Je crois qu’avant de voter certains Français feraient mieux de réfléchir à ce qui les attend.
Il va faire ce qu’il dit, lui au moins, entend-on souvent dire. J’ai envie de leur répondre : c’est bien ce qui fait peur!

Allons, je ne perds pas espoir.

J’ai fini par trouver le sommeil vers cinq heures du matin et j’ai rêvé que de ma fenêtre le ciel que je voyais était sombre, presque noir, sans un oiseau. C’était oppressant.

Un fichier son à écouter sur les incidents dont je viens de vous parler:
http://www.lemonde.fr/web/son/0,54-0@2-3224,63-887305,0.html?xtor=RSS-3208

Source photo : AFP/JULIETTE WARLOP

Read Full Post »

Bonjour et bienvenue sur le podcast One thing in a French day.

Aujourd’hui, vendredi 23 mars 2007 je vais vous lire les résultats du concours de “ou quoi” lancé la semaine dernière. Une fois que j’aurai lu les résultats, je vous proposerai un nouveau concours.

Pour ceux découvrent ce podcast et qui ne me connaissent pas, mon nom est Laetitia, je suis Française, j’habite près de Paris et je vous raconte au travers de ce podcast un petit bout de ma journée.

Allez on y va!

Tout d’abord, je tiens à féliciter tous les participants qui sont également les 5 gagnants du concours. En effet, le “ou quoi” vous a faiblement inspiré.
Allez, il faut se donner du mal et participer au prochain concours!

Donc, voici les “ou quoi” gagnants :

Le “ou quoi” de Mike
Mike me fait remarquer que "podcast" se dit également "baladodiffusion".
- Tu te fous de ma gueule ou quoi? (on vient de vous faire une
proposition que vous trouvez inacceptable, voire insultante)

Le “ou quoi” de Ahmed
- Tu as perdu la tête ou quoi?

Bien sûr, Ahmed précise qu’il s’agit simplement d’une expression et que je ne suis pas concernée.

Le “ou quoi” de Erik
- Tu es sourd ou quoi ?(Quand vous devez répétez la même chose plusieurs
fois à quelqu'un.)

Le “ou quoi” de Terry
Terry m’a proposé un “ou quoi” très politique.
- Allez-vous donner votre démission ou quoi? (question posée au Ministre de la Justice des Etats-Unis par des journalistes Américains).

Le “ou quoi” de Matt

Matt précise que ce n’est pas un “ou quoi” très gentil car il pense qu’il y a un faux stéréotype sur les Français et en particulier les Parisiens qui seraient tous impolis. Matt a vécu en France et il pense que si les Américains trouvent souvent que les Français sont impolis c’est parce qu’ils ne prennent pas la peine de leur parler en français, de dire un simple bonjour ou un s’il vous plaît.
Je dois reconnaître que lorsqu’on s’adresse à moi directement en Anglais je n’aime pas trop ça non plus.

- Vous êtes bête ou quoi? Vous ne parlez pas le français? On ne me parle pas en français quand je me rends dans votre pays, pourquoi devrais-je donc vous parler chez moi dans votre langue!

Voilà qui clôt notre concours de “ou quoi”, encore un grand bravo aux cinq participants et aux cinq gagnants.

Je vous propose donc cette semaine un nouveau concours. Et soyez nombreux à participer!

Ce concours s’appelle “La conversation téléphonique”.
Je vais vous lire une conversation téléphonique, mais vous n’aurez qu’une partie des dialogues. Je vous propose d’imaginer l’autre partie des dialogues.
Vous pourrez m’envoyer vos textes à l’adresse suivante : frenchday@gmail.com
Vous avez jusqu’à mercredi prochain.

- Allô!
-
- ça va et toi?
-
- Ah, non, je ne suis pas au courant. Depuis quand?
-
- Malheureusement, je ne peux pas t’accompagner.
-
- C’est une excellente idée.
-
- Une religieuse au chocolat!

Read Full Post »

Mon fromager part à la retraite

Snif, ça y est mon fromager prend sa retraite! Il m’a annoncé ça aujourd’hui, juste après m’avoir conseillé un fromage de chèvre.

Il m’a rassurée en me disant qu’il y aura toujours dans la boutique les mêmes fromages. Il a déjà trouvé quelqu’un pour le remplacer. Oui, mais mon fromager est irremplaçable!
Je sais que vous me lisez cher fromager, alors sachez que je ne vous oublierai jamais.
Et il nous reste encore quelques semaines avant votre départ.

Alors, qu’est-ce que j’ai acheté aujourd’hui?
Un fromage de chèvre : une rouelle du Tarn. Le Tarn est un département du sud de la France, plutôt à l’est.
La Rouelle est un drôle de fromage rond avec un trou au milieu. C’est un fromage fermier délicieux.
J’ai également pris sur les conseils de mon fromager une tomme mi-brebis mi-chèvre nommée chistera comme le gant qui sert à jouer à la pelote basque. Il s’agit d’un fromage basque (c’est-à-dire du Pays Basque) à pâte pressée, souple, d’une jolie couleur jaune pâle. Et bien sûr, il est également délicieux et fleuri, je trouve.
La prochaine fois, je sais déjà que je goûterai une autre tomme, pure brebis cette fois, plus affinée, à l’aspect impressionnant (comme quelqu’un qui aurait beaucoup vécu et beaucoup de choses à raconter). Bien sûr, je ne manquerai pas de vous faire part de cette expérience!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tarn
http://www.tourisme-tarn.com/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pelote_basque
http://www.ffpb.net/Activites/index.php

Read Full Post »

Rancune tenace

Aujourd’hui, j’ai croisé dans la rue, à deux pas de chez moi, mon prof de maths de terminale. La terminale, c’est la dernière année du lycée, juste avant le bac.

Ce n’était pas la première fois que je le croisais, nous habitons le même quartier.

J’aurais pu l’aborder et lui dire bonjour, lui raconter ce que je devenais, etc, comme je l’ai fait récemment avec une prof d’anglais du collège, mais je n’en ai rien fait. Pourquoi? Parce que j’ai la rancune tenace.

La terminale, c’est la classe du bac! C’est hyper important! vos résultats au cours de cette année et vos résultats au bac conditionnent votre avenir. Et bien, ce prof ne nous avait fait travailler que les deux tiers du programme. Je mourrais de peur de tomber au bac sur la partie du programme non préparée en classe. A cause de lui, j’aurais pu rater mon bac. Et lui, prenait ça comme si ce n’était pas un drame. “C’est comme ça! disait-il?. Je lui en ai toujours voulu et je lui en veux encore. C’est pour cela que quand je le croise dans la rue, je fais comme si je ne le connaissais pas. Lui fait de même, d’ailleurs, mais c’est peut-être tout simplement parce ce qu’il ne me reconnaît pas! Le bac, c’était il y a combien de temps... euh, juste un petit plus de seize ans. Oui, j’ai vraiment la rancune tenace!

Read Full Post »

Atelier Z

Aujourd’hui, je me suis rendue à Paris avec mon bébé. C’était la première fois que je m’aventurais à prendre seule les transports en commun avec la poussette. Je me suis bien débrouillée pour porter la poussette dans les divers escaliers. Je crois que j’ai une bonne technique!

La raison de ma visite à Paris est que mon amie Michelle exposait l’un de ses collages à l’Atelier Z, avenue de la Grande Armée, à l’occasion du concours d’art contemporain organisé par la propriétaire de cette galerie, Madame Peugeot.

Le concours avait pour thème la fin du monde ou la faim du monde, au choix.

Les œuvres n’étaient souvent pas très gaies, mais j’ai trouvé que le collage de mon amie sortait du lot ainsi que quelques autres peintures.

Dans la galerie, un des peintres participant au concours était présent. Il donnait son avis sur chaque œuvre à une visiteuse. C’était pire qu’une caricature.
- Vous voyez, là, l’auteur a choisi de rester dans le vingtième siècle, c’est évident! Je me demande pourquoi un tel choix!

En tout cas, Michelle était très heureuse de ma visite. Et moi aussi. Et puis, maintenant, je sais que les promenades à Paris avec mon bébé, c’est possible!

http://www.atelier-z.org/inext.html

http://www.fra.cityvox.fr/expositions-arts_paris/atelier-z-centre-culturel-christiane-peu_81501/Profil-Lieu

Read Full Post »

Le “ou quoi”

Hier soir, je suis allée au cinéma avec mon amie Michelle. Nous avons vu “Le lièvre de Vatanen”. C’est un film tiré du roman du même nom de Arto Paasilinna, un auteur Finlandais.

Le film raconte l’histoire d’un homme qui manque de tuer un lièvre en voiture, sur une route. Il le sauve et décide de rester avec lui dans la forêt pour en prendre soin. L’homme et le lièvre deviennent amis et les aventures commencent pour les deux compères.
A un moment du film, le lièvre s’en va manger quelques brins d’herbe entre les rails d’une voie ferrée. Bien sûr, il a échappé à la vigilance de son protecteur et, bien sûr, un train arrive.
Heureusement pour le lièvre, le héros s’en aperçoit à temps et se précipite pour sauver son ami aux longues oreilles. Il est très en colère et lui crie dessous “Tu es fou ou quoi!?”. La scène est en fait très drôle. Et je ne sais pas pourquoi, à ce moment-là, j’ai pensé qu’il fallait que je vous parle du “ou quoi”. Dans une conversation avec un ami français vous pourrez l’utiliser, mais attention pas une conversation avec un homme d’affaires, car c’est une formule familière.

Voici quelques exemples d’utilisation du “ou quoi”:
- Bon, on y va ou quoi! (là vous attendez avec impatience de partir)
- ça va pas la tête ou quoi? (vous vous interrogez sur la santé mentale de votre interlocuteur)
- Vous vous êtes donnés le mot ou quoi? (tous vos amis portent ce jour-là une écharpe rouge)
- Tu réponds ou quoi? (vous appelez un ami au téléphone et celui-ci est long à répondre)

Ce “ou quoi” me donne l’occasion de lancer un petit concours de “ou quoi”. Cela fait quelques temps déjà que je songe à rendre un peu plus interactif ce podcast. Voilà ce que je vous propose. Vous m’envoyez sur mon adresse e-mail votre “ou quoi” avec une phrase en français décrivant la situation. Exactement comme je viens de le faire en exemple. Je lirai la semaine prochaine les cinq “ou quoi” que j’aurai préférés. Je vous redonne mon adresse e-mail : frenchday@gmail.com

Je vous souhaite bonne chance!

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=59927.html

Read Full Post »

Rangement

Je trouve que le rangement d’une maison est une activité qui demande beaucoup de réflexion. Je ne parle pas du rangement quotidien, celui qui se fait en cinq minutes parce que chaque chose a sa place. Non, le rangement en profondeur, celui qui consiste justement à trouver une place à chaque chose.

Régulièrement, je suis obligée de m’y mettre. En 2005, c’était pour l’arrivée de mon bébé. Puis, j’ai dû réorganiser mon espace de travail. Un gros chantier au cours duquel j’ai “piqué” une des bibliothèques du salon, j’ai transféré les livres de cette bibliothèque dans un petit placard de l’entrée qui me servait alors de garde-manger. Les stocks du garde-manger étant à leur tour transférés dans de nouveaux meubles dans la cuisine. Donc, pour réorganiser mon espace de travail, j’ai dû me procurer des meubles de cuisine.

Et voilà qu’il faut que je m’y remette : un meuble de l’entrée nous a lâché. Il faut que je lui trouve un remplaçant. Mais ce n’est pas si simple car il fait seulement 60 cm de largeur et ce n’est pas une dimension si courante.

Je viens juste de faire le point car je crois que j’ai trouvé la solution à ce problème de rangement : je mets ce vieux meuble à la cave, à sa place je mets une petite bibliothèque qui était dans ma cuisine (de toute façon, vous en conviendrez, la cuisine ne peut pas être la place définitive d’une bibliothèque!) et je remplace cette bibliothèque par un nouveau petit meuble repéré sur le catalogue Ikéa.

Chouette, il va falloir aller chez Ikéa!

http://www.ikea.com/ms/fr_FR/

Read Full Post »

Exposition au Petit Palais

Ce matin, mon père est passé me voir. Il m’a raconté sa visite à l’exposition Sorolla-Sargent au Petit Palais.

Les peintures du peintre Sorolla lui ont énormément plu. Notamment son habileté à peindre le vent, la lumière qui passe à travers les feuilles des arbres, ou encore les plis d’une voile de bateau en réparation dans un atelier. Il m’a également parlé du cadrage tout à fait original des tableaux, dont celui qui illustre ce podcast.

C’est mon père qui a pris cette photo. Les organisateurs de l’exposition ont eu la bonne idée de réaliser un agrandissement de ce tableau et de le suspendre au bout d’une galerie.

J’ai tout de suite eu envie d’aller voir cette exposition. Je lui ai demandé s’il y avait beaucoup de monde.

- Non pas trop, m’a-t-il répondu. En fait, ce qui ralentie la queue c’est le portique de sécurité. Et, tu sais, il a l’air très sensible. J’ai tout enlevé, mes clés, mon porte-monnaie, mon porte-feuille, mes lunettes et il continuait de sonner. Je ne sais pas pourquoi.
- Euh, Papa, tu as juste des prothèses aux hanches...
- Ah, oui, c’est vrai!
Et mon père a rigolé. Et moi aussi car comment oublier qu’on a des prothèses aux hanches quand on sait de quel genre d’opération il s’agit! Il n’y a que mon père pour oublier ça! C’est trop drôle!

http://www.paris.fr/portail/Culture/Portal.lut?page_id=6228&document_type_id=2&document_id=25803&portlet_id=14049

Read Full Post »

Kouign-amann

Hum, mon mari m’a rapporté hier soir un petit kouign-amann de la boulangerie Moisan, dont je vous ai déjà parlé.

Ce petit gâteau était tellement bon qu’il fallait absolument que je vous en parle.
Le kouign-amann est un gâteau breton, c’est une spécialité de la ville de Douarnenez dans le Finistère.
On trouve maintenant des Kouign-Amann dans toutes les boulangeries bretonnes et vous le voyez, même à Paris!
C’est un gâteau qui est fait d’une pâte à pain fourrée de beurre et de sucre.

Je ne suis pas prête d’oublier celui que j’ai mangé hier. On sentait bien le côté pâte à pain et le beurre était là sans être écœurant et il n’était pas non plus trop sucré, ni trop lourd. C’est souvent ce que l’on reproche au Kouign-amann, d’être un gâteau trop lourd, trop riche.

C’est un gâteau qui est meilleur tiède, alors avant de le déguster, je l’ai fait un peu réchauffer au four. Le gâteau était délicieusement moelleux. Ah, je vous dis, une vraie merveille!

Heureusement, comme je le trouvais très mignon aussi, j’ai eu la bonne idée de le prendre en photo avant de le manger. Comme ça je peux vous le montrer.

J’ai trouvé des explications sur l’origine du Kouign-Amann sur Wikipedia, mais je vous conseille également de jeter un œil à la recette de Bergamote qui tient un blog de desserts.

Tous les liens sont sur mon site.

http://www.mairie-douarnenez.fr/decouvrez/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Kouign_amann
http://bergablogue.blogspot.com/2006/10/kouign-aman.html

Read Full Post »